Tinder, Badoo, Meetic : 5 choses à bannir sur les sites de rencontres

Tinder, Badoo, Meetic : 5 choses à bannir sur les sites de rencontres
Tinder, Badoo, Meetic : 5 choses à bannir sur les sites de rencontres
Bonne résolution 2014 : trouver l'âme sœur. Les rencontres sur internet n'étant plus vilipendées comme avant, vous avez vite fait de vous inscrire sur une de ces applis dont tout le monde parle. Avant de déchanter, quels sont les impairs à ne pas commettre ? Voici cinq choses à bannir de votre profil.
A lire aussi
Tinder, Badoo, Meetic : quelle photo de profil pour trouver l'amour ?
Mag
Tinder, Badoo, Meetic : quelle photo de profil pour...


Vous avez remarqué ? Les nouvelles applis de rencontre foisonnent, les sites historiques prospèrent, les couples autour de vous le confirment et votre grand-mère le déplore : c’est définitivement en ligne qu’on cherche l’amour aujourd’hui. Une étude menée auprès de plus d’une dizaine de milliers de jeunes couples récemment mariés révèle que 35% d’entre eux se sont rencontrés sur internet. Ça fait réfléchir. Si vous décidez de vous lancer dans l’aventure des rencontres en ligne, pensez quand même à soigner votre profil en évitant les points suivants

L’usage d’émoticônes est proscrit sur les sites de rencontre

« hello, sa va :))) ?? » : de même que vous feriez mieux de soigner votre orthographe, évitez les smileys en surnombre. Une récente infographie réalisée par Zoosk révèle que l’usage d’émoticônes est régi par des lois mystérieuses. Ainsi, utiliser un émoticône comme lui « :) » assure 66% de réponses positives en moins. En revanche, utiliser celui-ci : « :-) » assure 13% de réponses positives en plus. Mystérieux on vous a dit. Dans le doute, n’en utilisez pas.  

Infos perso : n’en dites pas trop !

Vous avez été traumatisée par les forums anonymes type Caramail où il était impossible de savoir qui se cachait derrière le pseudo « cuteboy1981 ». Aujourd’hui, c’est différent : ce trentenaire mignon avec lequel vous échangez des messages à la fois hot et plein d’esprit a pu être identifié via son profil Facebook. Pas de risque de fake ? Essayez plutôt de déconstruire l’image du vieux-gros-pervers-laid-et-dangereux comme unique profil à risque. Sans tourner parano, restez juste prudente et ne divulguez pas trop d’infos perso. 

>> Sites de rencontres : une charte pour protéger les femmes <<

Le selfie semble autorisé sur Tinder

Quelle photo marche le mieux sur un site de rencontre ? Une photo en pied de vous seule (exit votre meilleure amie et Bernie le husky). Le selfie, le « myspace angle », votre reflet dans le miroir, bref, tout ce qui pourrait vous faire passer pour une admiratrice de Kim Kardashian peut potentiellement vous rapporter 4% de messages positifs. D’amateurs de Kim Kardashian ?

Règle d’or : ne pas passer pour un loser

Le champ lexical de la solitude est à éviter dans la description de votre profil. 24% de réponses en moins si vous avez le malheur de l’évoquer à vos prétendants potentiels. Qu’est-ce-qui pousse les gens à contacter le profil qu’ils consultent ? La positivité pardi l’amour des livres, vos débuts à la harpe ou votre passion du yoga peuvent booster votre profil. Essayez de décrire ce que vous aimez plutôt que ce que vous recherchez. 

Le mensonge dont on ne se dépêtre pas

Comme il est tentant de s’enlever quelques années, de s’inventer un poste N+1 dans sa hiérarchie ou de prétendre que vous êtes une vraie blonde. Si l’histoire marche – et apparemment vous y tenez puisque vous êtes prête à vous inventer une vie pour lui plaire – vous vous sentirez maligne le jour où il verra votre date de naissance, rencontrera vos collègues et contemplera vos racines. 

>> Top 10 des mensonges les plus fréquents chez les femmes : sexe, argent et travail <<

Dans l'actu