Orgasmes, relations sexuelles... : existe-t-il une fréquence idéale ?

Orgasmes, relations sexuelles... : existe-t-il une fréquence idéale ?
Orgasmes, relations sexuelles... : existe-t-il une fréquence idéale ?
En France, la moyenne des rapports sexuels est de deux fois par semaine, plus une fois en bonus à savourer au cours du mois. Un résultat qui fait rêver certains couples et qui pourtant se trouve très loin du nombre d'orgasmes considéré comme « idéal ». Mais entre fantasme et réalité de la fréquence de nos ébats, il semble y avoir, heureusement, de la place pour chaque couple.
A lire aussi
Prostitution : sponsoriser une étudiante en échange de relations sexuelles
femmes
Prostitution : sponsoriser une étudiante en échange de...

La marque de sextoys Lelo s'est penchée sur différentes études pour nous révéler le nombre de relations sexuelles et d'orgasmes qu'il nous faudrait atteindre pour que règnent santé et bien-être au sein de notre couple. 

3 coups par semaine pour une santé de fer

Outre le bien-être que cela peut leur procurer, avoir des rapports sexuels réguliers réduiraient les risques de cancers de la prostate chez nos hommes. De notre côté, les hormones produites durant l'amour feraient office de filtre protecteur contre certains cancers et notamment celui du sein. Voilà qui va nous donner envie de passer plus de temps avec notre homme sous la couette, trois fois par semaine dans l'idéal.

Bonne nouvelle pour les célibataires et celles qui ne jouiraient pas assez fréquemment de siestes crapuleuses avec leur mec, ça marche aussi avec la masturbation en solo.

>> Le hit-parade des fantasmes : êtes-vous normale ? <<


2 ébats mensuels, le minimum conjugal

C'est prouvé, plus on fait l'amour, mieux on le fait et surtout, plus on prend de plaisir à l'ouvrage. Alors, peut-être que redescendus de la passion des débuts, vos ébats sont moins fréquents. Possible aussi que ce soit lié à l'arrivée des enfants ou à vos horaires de travail. Dans tous les cas, peu importe que vos copines, fraîchement maquées, vous narguent avec leur sex-activité quotidienne, la seule chose qui compte vraiment c'est de ne pas descendre en dessous de deux rapports sexuels par mois. Pourquoi ? Parce que l'on risquerait, d'après le docteur et thérapeuthe Gérard Leleu, de « tomber dans une atonie conjugale néfaste à l'épanouissement du couple »

>> 10 raisons (autre que vous) pour lesquelles un homme n'a pas envie de faire l'amour <<

Et si monsieur rechigne à s'atteler à la tâche, rappelez-lui gentiment que c'est son devoir conjugal. En effet, l'article 215 du Code Civil enjoint les époux à avoir une vie sexuelle régulière. Une femme a d'ailleurs pris l'article au pied de la lettre en obtenant 10 000 euros de dommages et intérêts lors du divorce avec son mari, accusé de ne pas avoir suffisamment rempli cette part du contrat. Après réflexion, sans doute aurait-il préféré se faire passer les menottes plus souvent par sa femme, au chaud dans le lit conjugal...

L'application vaut mieux que la multiplication

A chaque couple, sa fréquence. Parce que bon, faire des galipettes tous les soirs, voire renouveler l'exercice plusieurs fois dans la nuit, c'est génial, mais encore faut-il que l'acte ne soit pas trop mécanique. Car évidemment, on préfère avoir moins et miser sur le qualitatif. Pour info, selon le site Planetoscope.com, la durée moyenne des ébats en France est de 14 minutes. Mais, au final, peu importe le nombre ou la durée des rapports, le but, c'est de prendre de prendre son pied pendant la chose, pas de tenir des registres de comptabilité.

>> Ces petits riens qui font les grands orgasmes et le plaisir durable <<


Le chiffre idéal : Un orgasme tous les deux jours

200 orgasmes par an, voici le quota considéré comme "idéal" selon ces études. Pour ce faire, il vous faudra mesdames, jouir une demie fois tous les jours. Allez, va pour une fois tous les deux jours. Un chiffre qui vire presque au challenge, mais la poignée de vainqueurs remportera 6 ans d'espérance de vie supplémentaire. Rien que ça. Et pour cause, cette pratique sexuelle assidue compte comme une activité sportive, qui a des effets bénéfiques sur le cœur et fait fondre les petits bourrelets. En même temps, heureusement, parce qu'avec toute cette baise, on a plus trop de temps à consacrer à la salle de sport.

>> Avoir plein d'amis mecs boosterait la libido <<


Trop de sexe serait-il dangereux ?

Le blog de Lelo enrichit son enquête par la mise en avant d'une étude britannique révélant les risques encourus par une activité sexuelle un peu trop assidue. On apprend ainsi qu'un tiers des personnes se sont déjà blessées au cours de l'acte et que 5 % d'entre eux ont dû se mettre en arrêt maladie. Les lieux de copulage sont également à choisir avec soin. Notez que si vos principaux ennemis sont le canapé, les escaliers et la voiture, 10 % des sondés sont déjà tombés de leur lit et 2 %... de leur machine à laver. A croire qu'on ne peut plus faire l'amour tranquille nulle part.