8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle

8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Dans cette photo : Lara Fabian
Votre moitié a les narines qui se mettent en mode fanfare la nuit ? Plutôt que lui demander gentiment d'arrêter alors qu'il ne le fait pas exprès, lui tirer la gueule ou songer à assouvir vos envies de meurtres, peut-être pourriez-vous vous laisser tenter par d'autres options.
A lire aussi
Moyen-Orient : quand les hommes rendent (enfin) leur nom à leur mère
News essentielles
Moyen-Orient : quand les hommes rendent (enfin) leur nom...

1 - Optez pour un lit King-size ++

Kristen Dunst dans Marie-Antoinette a compris l'importance d'un grand lit

Loin de son nez, près de son cœur ? Bien sûr que vous aimeriez sans doute, dormir dans les bras l'un de l'autre, mais, puisqu'au final, au cours de la nuit, chacun fait un peu sa vie, autant la faire le plus loin possible de lui (et de ses ronflements) et continuer de l'aimer à votre lever. Comment ? En investissant dans un lit king-size. Un achat vite amorti et surtout bénéfique pour la longévité de votre couple.

2 - Achetez un ventilateur

Plutôt que de songer (sérieusement) à étouffer votre amoureux pendant la nuit, pourquoi ne pas étouffer juste le bruit de ses ronflements en les masquant par d'autres bruits ? Un ventilateur (l'été), le son relaxant d'une (fausse) cascade, la mélodie d'une boite à musique, tous les moyens sonores sont bons pour atténuer le sien, voire le faire taire. Du moment, bien sûr, que ce nouveau bruit ne vous soit pas encore plus intolérable que celui que vous tentiez d'éradiquer.

3 -  Secouez-le

A chacun sa manière de secouer

Pour que cessent ses bourdonnements nasaux, vous pouvez au choix, le bercer ou le secouer, selon votre degré de patience et d'énervement. Ça fonctionnera sûrement, mais hélas, l'effet se compte généralement en minutes.

4 - Offrez-lui un pince-nez

Et si la solution résidait dans le simple achat d'un pince-nez ? Il ne fait peut-être pas de brasses coulées dans son sommeil, mais vous nageriez enfin dans la plénitude. Vu le coût de l'investissement, ça mérite bien d'essayer...

5 -  Chantez

Peu importe le timbre de votre voix, c'est la mélodie qui compte

Ses vrombissements vous ont pleinement réveillée ? Et si vous poussiez un peu la chansonnette ? L'aspect mélodieux de votre voix devrait calmer ses vacarmes de nez et le caractère déstressant du chant vous fera du bien à vous aussi. Évidemment, on évite le Lara Fabian à 4 heures du mat', par égard pour vous, pour lui, et pour vos voisins.


6 - Prenez-lui rendez-vous chez un ORL

Aller consulter un médecin spécialisé peut faire cesser le râle des narines. Ce serait quand même ballot de faire durer des tortures nocturnes ad vitam aeternam si elles ne sont pas irrémédiables.

7 - Vérifier que votre lit n'est pas penché

En même temps, si votre lit penchait, l'un de vous serait peut-être déjà tombé

Il est toujours utile de vérifier que votre sommier, ou le sol sur lequel il est posé, ne soit pas légèrement penché (des fois que, sans le savoir, vous ayiez emménagé dans la tour de Pise), car cela pourrait bien être un facteur accentuant ses ronflements.

8 -  Allez faire un tour dans le canap'

Si vraiment, aucune des alternatives n'a fonctionné, et que malgré vos nuits blanches, vous continuez à chérir votre jules, peut-être que le silence moelleux de votre sofa peut vous offrir enfin une nuit au calme. Ou dites à votre Jules qu'il n'a qu'à aller y ronfler peinard.