Le sexe en groupe est à la mode chez les jeunes filles

Le sexe en groupe est à la mode chez les jeunes filles
Une enquête américaine vient de révéler un étrange phénomène qui préoccupe parents et associations de santé publique : de plus en plus d’adolescentes d’environ 15 ans se laissent aller à des rapports sexuels de groupe, qui plus est, non-protégés.


Voici un argument de poids pour ceux qui dénoncent l’hypersexualisation des jeunes d’aujourd’hui. Car une étude de la Boston University’s School of Public Health révèle qu’une adolescente sur 13 a déjà essayé la « sexualité de groupe », autrement dit des orgies sexuelles. Elles n’ont cependant pas toutes souhaité d’elles-mêmes tenter l’expérience car selon les filles interrogées, une grande partie ont admis avoir participé à ces orgies sous la pression exercée par leur petit ami du moment ou par leur bande d’amis. A ce chiffre inquiétant s’ajoute aussi celui de l’âge des jeunes filles. Elles auraient en effet 15,6 ans de moyenne d’âge.

Même si jusque-là, cette information n’était déjà pas bien rassurante, un autre constat préoccupe encore plus : la moitié des adolescentes qui ont affirmé participer à ces orgies admettent ne pas utiliser de préservatifs lors des rapports. Mais comment expliquer alors ces comportements à risque chez de si jeunes personnes ? Pour Emily Rothman, professeur, cela ne fait aucun doute : la pornographie est l’un des paramètres déclencheurs de ces rapports sexuels de groupe. « Les filles étaient cinq fois plus susceptibles de se livrer à des relations sexuelles de groupe si elles ou leurs compagnons avaient regardé des films porno » a-t-elle déclarée au Philadelphia Weekly. Souhaitant mettre en garde contre la banalisation et les dangers de telles pratiques, elle a ajouté que « la sexualité de groupe chez les jeunes est un sujet important de santé publique. Il a reçu très peu d'attention jusqu'ici. Il est temps pour les parents, le corps médical et les professionnels de la santé d'y faire attention et de prendre connaissance de ces pratiques de plus en plus courantes. Le sexe en groupe existe et nous devons être prêts à y faire face. ».

Alexandre Roux

(Source : 7sur7.be)
Crédit photo :  iStockphoto

VOIR AUSSI

Du sexe sans latex, la nouvelle tendance des jeunes occidentaux
Adolescentes et femmes : même sexualité ?
Sexe : les filles ont 3 fois plus de partenaires que dans les années 60
Ados précoces : Chantal Jouanno s'attaque au phénomène des minimiss
Sexe : Pourquoi les femmes simulent ?
Éducation : l'identité sexuelle en débat dans les manuels scolaires