Le sexe en groupe est à la mode chez les jeunes filles

Le sexe en groupe est à la mode chez les jeunes filles
Une enquête américaine vient de révéler un étrange phénomène qui préoccupe parents et associations de santé publique : de plus en plus d’adolescentes d’environ 15 ans se laissent aller à des rapports sexuels de groupe, qui plus est, non-protégés.


Voici un argument de poids pour ceux qui dénoncent l’hypersexualisation des jeunes d’aujourd’hui. Car une étude de la Boston University’s School of Public Health révèle qu’une adolescente sur 13 a déjà essayé la « sexualité de groupe », autrement dit des orgies sexuelles. Elles n’ont cependant pas toutes souhaité d’elles-mêmes tenter l’expérience car selon les filles interrogées, une grande partie ont admis avoir participé à ces orgies sous la pression exercée par leur petit ami du moment ou par leur bande d’amis. A ce chiffre inquiétant s’ajoute aussi celui de l’âge des jeunes filles. Elles auraient en effet 15,6 ans de moyenne d’âge.

Même si jusque-là, cette information n’était déjà pas bien rassurante, un autre constat préoccupe encore plus : la moitié des adolescentes qui ont affirmé participer à ces orgies admettent ne pas utiliser de préservatifs lors des rapports. Mais comment expliquer alors ces comportements à risque chez de si jeunes personnes ? Pour Emily Rothman, professeur, cela ne fait aucun doute : la pornographie est l’un des paramètres déclencheurs de ces rapports sexuels de groupe. « Les filles étaient cinq fois plus susceptibles de se livrer à des relations sexuelles de groupe si elles ou leurs compagnons avaient regardé des films porno » a-t-elle déclarée au Philadelphia Weekly. Souhaitant mettre en garde contre la banalisation et les dangers de telles pratiques, elle a ajouté que « la sexualité de groupe chez les jeunes est un sujet important de santé publique. Il a reçu très peu d'attention jusqu'ici. Il est temps pour les parents, le corps médical et les professionnels de la santé d'y faire attention et de prendre connaissance de ces pratiques de plus en plus courantes. Le sexe en groupe existe et nous devons être prêts à y faire face. ».

Alexandre Roux

(Source : 7sur7.be)
Crédit photo :  iStockphoto

VOIR AUSSI

Du sexe sans latex, la nouvelle tendance des jeunes occidentaux
Adolescentes et femmes : même sexualité ?
Sexe : les filles ont 3 fois plus de partenaires que dans les années 60
Ados précoces : Chantal Jouanno s'attaque au phénomène des minimiss
Sexe : Pourquoi les femmes simulent ?
Éducation : l'identité sexuelle en débat dans les manuels scolaires

Pipinousse
Ils veulent peut être faire plusieurs expérience aant de trouver le bon chemin de la raison

fleurs06
Et bien, personnellement je trouve que ce chiffre fait peur, surtout le fait qu'ils n'utilisent pas de préservatifs, ils faudrait qu'ils soient encore plus sensibiliser !

franmic64
Éducation, inconscience ? Les temps ont bien changé... Si mon petit ami de l'époque avait fait pression de la sorte, je l'aurais largué sans ménagement!

jeant
Le problème vient surtout du fait que les jeunes regardent des films porno de plus en plus jeunes...

ladymam
a force de voir tant de choses a la télé , les jeunes filles ne font plus la différence entre l 'amour et le porno !

fidjikelyna
les jeunes ne font pas la différence entre l'amour et ce qu'ils regardent partout c'est grave

exhine
Il ne faudrait pas culpabiliser ces jeunes en donnant des leçons de morale et en affirmant que ce comportement est inacceptable. Il faudrait seulement les conscientiser sur les risques du sexe non-protégé.Ils ne doivent pas avoir honte de ce qu'ils font, il n'y a rien de honteux, ni de contestable, ni de répréhensible, ni de scandaleux.

fidjikelyna
non ce n'est pas scandaleux, mais il faut qu'ils prennent conscience des risques de ce genre de rapport et sans protection

sandrine6405
et bien je ne connaissais pas ce nouveau phénomène, c'est bien inquiétant que ces adolescents aient des rapports si jeunes et sans protection

fidjikelyna
et oui il serait peut etre temps que les parents reprennent leur role et leur expliquent

paulhan2night
j'avais déjà entendu parler de ce phénomène, c'est un peu flippant, pas de contraception, pas de préservatif..

omaha
est ce pour se donner du courage parce qu'à plusieurs, cet acte est plus facile

country33
C'es-t vraiment du grand n'importe quoi, mais ils cherchent quoi les mômes à se tuer à petit feu ou quoi. C'est de l'inconscience pure et dure et qui ne ressemnbvle à rien. C'est ni plus ni moins des "partouzes" géantes remises au goût du jour.

franmic64
Une pratique des qui fait des émules de nos jours, quelle tristesse!

Lysergic
Mettez des ceintures de chasteté à vos gamines, si vous flippez à ce point... Et cessez donc de baliser bêtement dès que le moindre article fait du sensationnalisme glauque. Relisez bien : notez qu'il s'agit d'études américaines. Or on le sait bien, les Américains sont passés depuis longtemps maîtres dans l'art de la diabolisation (11 septembre, bug de l'an 2000, fin du monde en décembre...). Ils agitent devant nous, tels des épouvantails, les spectres de la décadence de l'Occident et de l'inéluctable avilissement de la jeunesse. Prenez du recul, et jugez par vous-même. (Attention, je ne nie pas qu'il y a un réel changement de la perception/de la pratique de la sexualité en France depuis une cinquantaine d'années. Seulement, ayez un peu foi en la jeunesse : j'ai moi-même tout juste vingt-deux ans, et je peux vous garantir que "nos jeunes" ne sont pas si débauchés que ça. Ils sont simplement beaucoup plus vantards que leurs aînés, et surtout influencés par la phallocratie ambiante.)

linelu7
ça fait peur, mais je ne sais pas si il y a tant de jeunes filles qui s'adonnent à ces pratiques à risque . . . . .. . . . .. . .. .. .

country33
C'est un peu vrai que la banalisation de la pornographie un des paramètres déclencheurs des rapports sexuels de groupe...On en entend de plus en plus parler et c'est vrai que c'est horrible de voir des jeunes se détruirent de la sorte.

comments powered by Disqus