Jacques Chirac : Jacqueline Chabridon, celle qui a fait vaciller son mariage avec Bernadette

Qu'elles soient journalistes, actrices, ou femmes politiques, l'ancien Président de la République n'a jamais caché son amour pour d'autres femmes que la sienne. Mais jusqu'à Jacqueline Chabridon, l'homme d'Etat n'avait jamais imaginé quitter Bernadette.
A lire aussi

Les deux journalistes politiques Pauline de Saint-Rémy et Laureline Dupont dévoilent ce jeudi 22 septembre aux Editions Robert Laffont leur enquête sur la relation amoureuse plus ou moins secrète entre Jacques Chirac et Jacqueline Chabridon en 1975. Leur livre "Jacques & Jacqueline, un homme et une femme face à la raison d'Etat" s'attache à raconter l'histoire de cette romance qui aurait pu tout changer pour l'ancien Président de la République.

Le premier Ministre de l'époque rencontre Jacqueline Chabridon sur ses terres de Corrèze lors d'un déplacement. Elle est alors journaliste de gauche au Figaro. Malgré leur divergence politique, le courant passe tout de suite entre eux lors du déjeuner avec la presse. Les auteures évoque "une attraction physique immédiate". Tous deux sont mariés, mais ils font tout pour se revoir. Jacques Chirac lui loue même un appartement à côté de l'Elysée. Quarante ans plus tard, Jacqueline Chabridon raconte dans ce livre les voyages officiels qu'il organise seulement pour passer du temps avec elle. Habituée des écarts de son mari, Bernadette Chirac comprend que son mariage est en péril. En janvier 1976, Jacqueline et son époux accompagnent le couple Chirac en Inde pour visiter le Taj Mahall. Jacques Chirac ne quitte pas Jacqueline : "On avait l'impression qu'ils faisaient l'amour, c'était gênant" raconte Catherine Nay dans le livre. Ils évoquent la possibilité de se marier.

Mais Bernadette le ramène à la raison, il finit par quitter celle dont "il était fou" selon Anita Hausser. "On peut avoir des histoires, mais il faut toujours revenir à la grotte", aurait-il déclaré à sa maîtresse.

Les dossiers