Le dessin animé Peppa Pig serait dangereux pour les enfants

Le dessin animé Peppa Pig
Le dessin animé Peppa Pig
Voilà une nouvelle qui ne devrait pas réjouir les enfants. D'après de récentes études scientifiques, le dessin animé préféré des tout-petits serait néfaste pour leur santé mentale.
A lire aussi
"Raw water" : cette tendance qui cartonne aux Etats-Unis serait dangereuse
News essentielles
"Raw water" : cette tendance qui cartonne aux Etats-Unis...

Peppa Pig, pour ceux (bien heureux) qui seraient passés à côté du phénomène, c'est un dessin animé adoré des enfants, retraçant le quotidien d'une famille de cochons. Dans la famille Pig, on compte maman Pig, papa Pig et leurs deux enfants Georges et Peppa. Peppa en est l'héroïne et ce qu'elle aime faire par-dessus tout, c'est rire et sauter à pieds joints dans des flaques de boue. Jusque-là, rien de très dangereux.

Peppa Pig, néfaste pour la santé mentale ?

Pourtant, un récent rapport publié sur Inquisitr relatant une recherche de 2012 et réalisée par un épidémiologiste de l'Université de Harvard, affirme que regarder "Peppa Pig" pouvait provoquer de l'autisme chez les enfants. Ainsi, regarder ce dessin animé britannique "pendant plus de 30 minutes accroîtrait de 56% les risques d'autisme", explique le chercheur à Morning New USA. Et cette révélation a donné lieu à d'autres constats négatifs de la part d'experts. A l'instar du Dr Karen Philip qui confie que le dessin animé empêcherait les enfants de "développer des compétences en empathie et de bien interpréter le langage corporel d'autres personnes." Et d'enfoncer le clou en déclarant que "les enfants âgés de 4 à 5 ans qui le regardent un peu trop régulièrement pourraient ne pas développer correctement leurs fonctions cérébrales".

Episode 1, saison 1 " Les Flaques de boue"

Peppa, une petite peste ?

Si certains accusent cette étude d'avoir vu le jour dans le but pur et simple de discréditer "Peppa Pig" (un coup monté par les parents ?), un article de Parent Herald semble accréditer les dires du chercheur d'Harvard. Il y aurait d'ailleurs un autre point noir qui gênerait les parents : le comportement de Peppa souvent grossier, irrespectueux ou arrogant, qui pourrait montrer un mauvais exemple aux petits téléspectateurs. Peppa doit moins faire la maligne, là tout de suite...