Une femmes sur quatre victime de discrimination liée à la grossesse

Une femmes sur quatre victime de discrimination liée à la grossesse
Une femmes sur quatre victime de discrimination liée à la grossesse
Jeannette Bougrab, La nouvelle présidente de la HALDE – Haute autorité de lutte contre les discriminations- remet le problème de la discrimination liée à la grossesse sur le tapis. Une femme sur quatre estime qu’elle en a été victime sur son lieu de travail alors qu’elle était enceinte.
A lire aussi

Le rapport annuel de la Halde paru au mois de mars tirait déjà la sonnette d’alarme sur la hausse inquiétante du nombre de plaintes pour discrimination liée à la grossesse.

Récemment nommée à la tête de la Haute autorité de lutte contre les discriminations Jeannette Bougrab réagit à un sondage CSA selon lequel 26% des femmes actives ou retraitées ont eu le sentiment d’avoir été victimes de discrimination sur leur lieu de travail en raison de leur grossesse. Déplorant cette « situation d’exclusion » subie par les femmes, la présidente a rappelé dans un entretien au Parisien que la Halde pouvait être saisie et accompagner celles-ci dans leurs démarches aux Prud’hommes.

VOIR AUSSI :

Les femmes enceintes se font entendre !