Femmes, pourquoi tant de haine ? Asservies par la cité

Femmes, pourquoi tant de haine ? Asservies par la cité
Femmes, pourquoi tant de haine ? Asservies par la cité
Hier sur Arte, plongée éprouvante dans la cité Balzac à Vitry sur seine ou a été brûlée vive Sohane en 2002
A lire aussi

Huit ans après le meurtre de Sohane retrouvée brûlée dans un local à poubelles , la cité reste toujours risquée pour les femmes. Dans le Val de Marne comme à Atlanta, en Géorgie, les clichés perdurent.

Hier sur Arte soirée thema "Femmes, pourquoi tant de haine ?" : deux reportages expliquent la situation de la femme et raisons de son statut dans la culture guetto.

Un élément fort de la culture banlieue : le rap.

De nombreux artistes sont du même avis : le sexisme fait vendre dans le guetto ces sujets font débat et on crée une association.

Le reportage était très éprouvant. Il y a déjà eu un document "la cité du mâle"avec Caty Sanchez ou elle s est immergée plusieurs semaines dans les cités déprogrammés, ce documentaire "coup de poing" est finalement diffusé après que la rédaction s'est assurée d une meilleure protection de l'anonymat des protagonistes.

Ce documentaire dévoilait que les hommes tiennent leur rang de mâle dominant et viril et les femmes de créature faibles et serviles...