Elle vend sa virginité pour 600 000 euros (et pour la bonne cause ?)

Elle vend sa virginité pour 600 000 euros (et pour la bonne cause ?)
Elle vend sa virginité pour 600 000 euros (et pour la bonne cause ?)
Catarina Migliorini est une jeune femme brésilienne de 20 ans qui a vendu sa virginité aux enchères dans le cadre d'un documentaire australien. Un Japonais a remporté le gros lot pour près de 600 000 euros. Le grand rendez-vous doit avoir lieu dans un avion en plein vol pour contourner les lois sur la prostitution.
A lire aussi


600 000 euros pour s’offrir sa virginité : la Brésilienne de 20 ans, Catarina Migliorini, qui avait mis aux enchères sur Internet son pucelage dans le cadre d’un documentaire australien est désormais fixée. Un certain « Natsu », un Japonais, a remporté l’enchère finale au terme de 5 semaines de vente sur le site virginswanted.com. La jeune femme a déclaré qu’une partie de la somme serait reversée à une ONG qui aide les mal-logés de Santa Catarina, sa région d’origine dans le sud du Brésil. La part qu’elle se réserve est vraisemblablement destinée à payer des études de médecine en Argentine.

Un documentaire australien

Jason Sisely, l’auteur du documentaire, est ravi de l’engouement provoqué. Cet Australien doit filmer la vie de Catarina avant et après ce « rendez-vous en plein vol ». Un jeune Russe de 21 ans, Alexander Stepanov, a lui aussi mis son pucelage aux enchères : mais sa virginité n’a attiré que huit enchérisseurs. Une Brésilienne a remporté la vente en déboursant 2 300 euros. Selon le réalisateur australien, le rendez-vous entre Catarina, Alexander, et leur client respectif doit avoir lieu dans les semaines à venir dans un lieu tenu secret. Les gagnants des enchères devront se soumettre à un test sanguin pour vérifier qu’ils n’ont aucune MST et prendre leurs précautions pendant le rapport sexuel tandis que Catarina et Alexander devraient s’astreindre à un « test de virginité ».

Catarina Migliorini est enchantée de cette opportunité : « Je vois ça comme une entreprise. Cela me permet de voyager, de tourner un film et de toucher de l'argent en prime. Si vous faites cela une seule fois dans votre vie, vous n'êtes pas une prostituée. Ce n'est pas parce que vous prenez une photo extraordinaire que cela fait de vous un photographe ».


Voir la vidéo de présentation de Catarina et Alexander

Crédit photo : YouTube/AThomasWillproduct

VOIR AUSSI

« La première fois de Sarah » : comment parler de sexualité aux ados ?
Le dépucelage tardif garant du bonheur amoureux ?
Tests de virginité en Egypte : Samira Ibrahim, 25 ans, attend le verdict