LeWeb’12 : quand Internet s'empare des objets du quotidien

LeWeb’12 : quand Internet s'empare des objets du quotidien
LeWeb’12 : quand Internet s'empare des objets du quotidien
C'est la grand-messe des geeks et des technophiles en tous genres. Sérial entrepreneurs, jeunes start-upeurs, passionnés de nouvelles technologies et grandes entreprises du secteur se sont donnés rendez-vous à la neuvième édition du Web, salon incontournable et international de la galaxie Internet. Trois jours de conférences, débats, compétitions de start-up et échanges connectés qui refont le monde 3.0. Avec pour thématique cette année « l'Internet des objets ». Plongée dans le monde (pas si) fou des objets intelligents de demain.
A lire aussi
Endométriose : Julie Saint-Clair, 18 ans, raconte son combat quotidien contre la maladie
News essentielles
Endométriose : Julie Saint-Clair, 18 ans, raconte son...


Communiquer avec sa télévision, interagir avec son réfrigérateur, dialoguer en temps réel avec sa maison : bienvenue dans le futur ! Alors que la grande conférence Le Web vient d'ouvrir ses portes à Paris pour trois jours de débats et de découvertes intenses liées au monde numérique, l'«Internet des Objets » est au cœur de toutes les attentions. Car la communication avec les objets de notre quotidien n'est plus de la science-fiction mais bel et bien une habitude qu'il va nous falloir prendre dès aujourd'hui. Les start-up multiplient ainsi les inventions qui nous permettent à partir d'un simple Smartphone ou d'une tablette numérique d'interagir avec des objets et de nombreux fournisseurs proposent d'ores et déjà une offre de domotique qui ferait pâlir d'envie plus d'un « geek réfractaire ». Chez France Télévisions, on parle déjà de « connected home » : la table du salon est tactile et permet de commander à distance la télévision, reléguant aux oubliettes l'antique télécommande. Sur son stand au Web, le groupe présente par ailleurs pour la première fois le « Li-Fi » : une technologie qui permet d'utiliser de simples ampoules à LED pour transmettre des données par l'éclairage. En bref : vous recevez chez vous votre programme TV ou votre connexion Internet sans wi-fi ni 3G, juste par la lumière d'une lampe… L'expérience est surprenante : il suffit de passer sa main sous la lampe pour couper la connexion, avant qu'elle ne revienne aussitôt une fois sa main ôtée. Un avant-goût de ce à quoi ressemblera notre salon demain.

Une maison qui répond à vos appels

Chez Orange, ce sont tous les objets de la maison qui deviennent intelligents. Commandés simplement à distance via votre téléphone, ils répondent à vos envies. Vous souhaitez augmenter la température avant de rentrer chez vous ? Un simple SMS et votre thermostat se règle au niveau demandé. Vous souhaitez arriver dans un salon éclairé et voir votre sapin de Noël illuminé pour faire une surprise à votre famille ? Idem, via votre téléphone vous pouvez tout contrôler à distance. L'achat d'un simple « plug», qui prend la forme d'une multi-prise électrique connectée, suffit à rendre le moindre objet électrique de votre intérieur intelligent. Et grâce à ce système, la maison peut également vous alerter de ses dysfonctionnements : de nouveaux périphériques vous permettent ainsi d'être informés d'une fuite d'eau, d'une inondation ou de la présence de fumée. Au-delà des objets, ce sont également les personnes qui sont de plus en plus connectées via ces outils. « Nous avons développé un petit médaillon connecté destiné aux personnes âgées », explique Coralie Jamin, chef de produit My Plug chez Orange. « Il peut se porter discrètement autour du cou et en cas de problème, il leur suffit d'appuyer sur le bouton d'alerte afin de prévenir leurs proches, qui sont immédiatement avertis sur leur portable. » Autre application : le dispositif est livré avec des porte-clefs intelligents. Toute la famille peut en être munie : « L'appareil principal repère leur présence quand ils sont dans son champ de détection et une mère de famille peut ainsi s'assurer à distance que ses enfants sont bien rentrés à la maison après l'école. »

Des mails qui s'écrivent en fonction de nos émotions

Ariel Garten, la dynamique PDG d'Interaxon, a quant à elle présenté une application qui devrait rendre nos mails plus vivants. Il s'agit d'un capteur qui prend la forme d'un léger serre-tête : posé sur la tête de l'utilisateur, il permet de mesurer son état d'esprit. Alors qu'il écrit un mail, le texte va changer de forme en fonction des émotions ressenties : concentré, le texte apparaîtra dans la police choisie ; ému, il s'écrira en italique ; joyeux, les caractères vont s'agrandir et changer de police… Pour, au final, proposer un texte qui retranscrit les émotions de son auteur. « Cette technologie s'applique à beaucoup d'autres usages, comme les jeux vidéos », précise Ariel Garten. Ainsi les joueurs auront le plaisir d'incarner encore plus leurs avatars, qui répondront fidèlement à leurs émotions dans le jeu. Autant de petites applications au quotidien qui vont assurément modifier notre rapport à la technologie de demain… qui commence aujourd'hui.

VOIR AUSSI

Tablette tactile : la nouvelle nounou ?
Le Web 11 : « Le SoLoMo : convergence des usages et des terminaux »
Le Web 11 : les Start-up s'affrontent
Mais où sont les femmes sur le Web ?