Sur Internet, filles et garçons ont les mêmes pratiques

Sur Internet, filles et garçons ont les mêmes pratiques
Sur Internet, filles et garçons ont les mêmes pratiques
Ipsos relève dans sa dernière étude sur les rapports des enfants et des adolescents aux médias qu'Internet est le loisir le plus égalitaire : le genre n'intervient pas dans les habitudes des jeunes. Filles et garçons marquent plutôt une différence par rapport à leur âge.
A lire aussi
Les petites filles ont besoin de films de super-héroïnes, c'est prouvé
News essentielles
Les petites filles ont besoin de films de super-héroïnes,...


La dernière étude annuelle Ipsos intitulée « Junior connect » révèle que les clivages genrés entre filles et garçons disparaissent dans leur rapport à Internet : « C'est le média qui a tendance à atténuer les différences entre garçons et filles. C'est le média où les comportements sont les plus proches ». C'est également le cas pour les livres et les magazines, la télévision et le cinéma : ces pratiques culturelles varient plutôt en fonction de l'âge et non pas du sexe de l'enfant.

Cette étude menée entre mai et novembre 2012, chez 7 000 enfants âgés de 1 à 19 ans, permet de compiler les habitudes des 15 millions de jeunes Français, particulièrement dans le secteur des médias et des loisirs.

Des pratiques encore marquées par le genre

Si les garçons sont plutôt blagueurs, sportifs et curieux, les filles se considèrent plutôt comme soignées, coquettes et studieuses. Elles sont également plus nombreuses à souhaiter une famille heureuse (44%) que les garçons qui espèrent devenir riche et occuper un poste intéressant (56%). Selon l'âge, les filles changent d'activité : elles jouent à la poupée, privilégient les jeux créatifs avant d'aider à la cuisine et d'organiser des séances shopping à l'adolescence. En revanche, les garçons ne varient pas beaucoup leurs loisirs : sports et jeux vidéos à tous âges.

Des jeunes hyper connectés

Sans surprise, cette étude révèle que les adolescents, quel que soit leur sexe, sont hyper connectés : 90% des 13-19 ans ont un téléphone portable, 55% un smartphone et neuf jeunes sur dix se connectent quotidiennement à Internet. Chez les plus jeunes, le Net ne dépend pas non plus du genre : les moins de 12 ans, filles et garçons, interagissent en ligne pour se divertir et faire leurs devoirs principalement. « Comme si l'effet combiné de l'âge et des nouvelles technologies tendait à effacer progressivement la frontière entre les genres », conclut Ipsos sur cette tendance.

Voir l'étude complète « Junior connect »

VOIR AUSSI

E-commerce : un tiers des 8-16 ans achète sur Internet
Internet : un colloque sur les conduites à risques des jeunes
Santé des ados : ils mangent mieux mais dorment moins
« Facebook et vos enfants » : comment gérer leur identité virtuelle ?

Dans l'actu