Un nom de domaine en .paris, ça vous tente ?

Un nom de domaine en .paris, ça vous tente ?
Un nom de domaine en .paris, ça vous tente ?
Grâce à l'Icann, il sera bientôt possible de montrer son attachement à la capitale en offrant à son site internet ou à son adresse email une extension en .paris. Après le .bzh de la Bretagne, les Parisiens veulent leur propre extension.
A lire aussi


Le .com est trop mondial et le .fr pas assez précis ? Qu’à cela ne tienne : les Parisiens pourraient bientôt avoir leur propre extension .paris. La semaine dernière, c’est à la Bretagne qu’a été accordée la nouvelle extension .bzh par l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), un organisme indépendant chargé de réglementer les extensions internet au niveau mondial. Le 13 mai, l’Icann validait la candidature de Paris. En juin 2012, 1 900 dossiers de demandes pour de nouvelles extensions avaient été déposés auprès de l’organisme, dont 54 venant de France. Le .paris figure désormais « parmi les 200 premiers candidats » d’après l’agence, et la ville pourrait bien être une des premières dans le monde à avoir sa propre extension. D’autres demandes n’ont pas abouti, comme celles de la Corse, de l’Aquitaine ou de l’Alsace.

Pourquoi une extension .paris ?

Le .paris pourrait bien sûr servir à des particuliers, mais surtout à des entreprises ou à des institutions : Louvre.paris ou Toureiffel.paris pourraient par exemple voir le jour. L’ouverture de l’extension se fera en plusieurs phases selon la Mairie de Paris : « les partenaires pionniers, puis les détenteurs de marques, puis les particuliers pourront progressivement signifier leur attachement à Paris ». Les demandes d’extension auprès de l’Icann sont longues et coûteuses. Il aura fallu près de dix ans « de travail et d’espoir » à l’association www.bzh et à la région Bretagne pour avoir le .bzh. Pour l’inscription aux demandes, il faut débourser 138 000 euros de frais, auxquels s’ajoutent les coûts de « consulting » qui avoisinent les 100 000 euros, indispensables pour monter un dossier de candidature très technique.

Les premiers sites .paris pour la fin de l'année

Les premiers sites en .paris sont attendus pour la fin de l'année 2013, et les Parisiens impatients pourront enregistrer leur nom de domaine pendant le premier semestre 2014. La Mairie de Paris a également annoncé lancer un appel à projet entre juin et octobre pour la gestion de différents domaines au caractère générique, tels que boulangerie.paris, immobilier.paris ou encore taxis.paris.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Web : les extensions personnalisées sont disponibles
XXX : une nouvelle extension pour les sites pornographiques

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

"Hitler.fr", "Satan.fr" : 30 000 noms de domaines ne seront plus interdits