Rent a Wife : un site pour louer une épouse à tout faire

Rent a Wife : un site pour louer une épouse à tout faire
Rent a Wife : un site pour louer une épouse à tout faire
Un site américain destiné aux « cadres débordés », therentawife.com, propose de « louer une épouse ». Pas question de payer une femme pour se faire accompagner à un dîner façon escort, non : la femme sert ici à faire le ménage et optimiser ses espaces de rangement, préparer des gâteaux pour une fête scolaire, créer un album photo ou emballer des cadeaux. Louer une femme pour des activités qui seraient typiquement féminines, ou comment faire un beau condensé de clichés sexistes.
A lire aussi


Mais comment font les pauvres célibataires masculins pour organiser leurs placards, décorer leurs intérieurs, organiser une fête ou passer au pressing, sans femme pour le faire ? Ils louent une épouse sur TheRentAWife.com, pardi ! Ce site, pensé pour les « cadres débordés », propose tout un panel de services « féminins ». Malin : pour se démarquer des nombreux sites de services à la personne, quoi de mieux qu’une bonne dose de clichés sexistes ?

Rien de novateur, à part le mauvais goût

Si le nom du site évoque davantage un site de rencontre tarif douteux, il s’agit ici de rémunérer une personne – une femme en l’occurrence – pour de menus services qui facilitent la vie. Un concept qui n’a donc rien de novateur, à part son mauvais goût. Tout a été pensé pour verser dans la provocation sexiste : il existe plusieurs gammes de prix qui font monter en grade la qualité de la femme à louer. « L’épouse débutante » rend service 5 heures par mois, « la bonne épouse » s’occupera de l’intérieur de son client pendant 10 heures par mois tandis que « la femme trophée » exerce ses fonctions de fée du logis 15 heures par mois, pour quelques 450$, soit 340 euros. Le plus surprenant, dans cette démarche misogyne, est sans doute que le site a été créé par une femme, qui affirme que la plupart des clientes sont des femmes.

Abasourdi par ce site, Jarrett Bellini, journaliste à CNN, a répertorié plusieurs sites qui proposent des services de locations insolites. En tapant sur Google « rent-a-… », il a réussi à découvrir quelques pépites. En plus de pouvoir louer une épouse pour créer des albums photos, un internaute peut louer, pêle-mêle, une chèvre, un nain, une roue ou un ami...

VOIR AUSSI

Sexisme : le grand déballage des Allemandes sur Twitter
Le projet Everyday Sexism a recueilli plus de 20 000 témoignages de femmes
Je ne suis pas sexiste mais… je me lâche sur Twitter !
Pub sexiste : des soubrettes pour vendre de l'essence en Roumanie