La sortie de l’iPad 2 menacée suite à la catastrophe du Japon

La sortie de l’iPad 2 menacée suite à la catastrophe du Japon
La sortie de l’iPad 2 menacée suite à la catastrophe du Japon
Le séisme qui a frappé le Japon il y a une semaine aurait occasionné de fortes perturbations sur la fabrication de la nouvelle tablette d’Apple, selon une étude publiée hier par le cabinet IHS.
A lire aussi

Les fans européens vont devoir patienter !

Alors que la sortie de l’iPad 2 était prévue pour le 25 mars en Europe, il est très probable que les évènements survenus au Japon ces derniers temps remettent en cause la sortie de l’appareil.

En effet, selon une étude publiée hier par le cabinet IHS iSuppli, cinq fournisseurs japonais contribuant à la fabrication de l’iPad 2 (Toshiba, Elpida Memory, AKM Semiconductor, Asahi Glass et Apple Japan) pourraient connaitre des « perturbations logistiques » et des ruptures d’approvisionnements des composants nécessaires à sa fabrication. IHS iSuppli a déclaré : «Même si certains de ces fournisseurs ont indiqué que leurs sites n'avaient pas subi de dommages, la livraison de composants par toutes ces entreprises va sans doute être touchée au moins dans une certaine mesure par les problèmes logistiques touchant la plupart des industries dans la zone du tremblement de terre ».

Toujours selon le cabinet d’études, la firme à la pomme pourrait se tourner vers ses concurrents Samsung ou Micro pour les mémoires flash et vives. Cependant, certains des composants de l’iPad 2, comme la boussole ou le verre de l’écran vont difficilement pouvoir être confiés à d’autres industriels qu’AKM Semiconductor ou Asahi Glass.

Ce contretemps tombe très mal pour Apple, actuellement en rupture de stock aux Etats-Unis, où il a battu des records de vente depuis le 11 mars.

Au Japon, la date de sortie de l’iPad 2 a déjà été officiellement reportée, selon le porte-parole de la firme, Natalie Kerris : « Nous retardons le lancement de l'iPad 2 au Japon, pendant que le pays et nos équipes concentrent leurs efforts sur leur rétablissement à la suite du récent désastre ».

Sources : Zebulon et Le Figaro