Bac 2014 : comment réviser avec les réseaux sociaux ?

Bac 2014 : comment réviser avec les réseaux sociaux ?
Bac 2014 : comment réviser avec les réseaux sociaux ?
A quelques semaines des épreuves du Bac 2014, qui débuteront le 16 juin, les étudiants ont la tête dans leurs bouquins et cahiers, mais ne déconnectent pas pour autant des réseaux sociaux. Twitter, Facebook et autres sites spécialisés permettent aussi de bachoter de façon ludique. Mode d'emploi avec les experts de Studyrama.
A lire aussi


Vos parents ne pourront plus vous priver de « liker » ou de « tweeter » ! Eh oui, les réseaux sociaux ne servent pas seulement à papoter entre amis mais aussi à réviser. Selon un rapport publié en avril 2012 par le député UMP Jean-Michel Fougrous, « près de 50 % des lycéens les utilisent dans le cadre du travail scolaire ». Du côté des enseignants, tous ne sont pas familiers de ces pratiques mais de plus en plus s’y essayent. Alors, qu’est-ce que vous attendez ? Surfez !
>> Bac 2014 : un lycéen sur deux révise sur son smartphone

Testez vos connaissances sur Twitter

En France, plus de 150 enseignants utilisent Twitter avec leurs élèves. C’est notamment le cas de Laurence Juin, professeur d’histoire-géographie et de français en lycée professionnel à La Rochelle. Depuis trois ans, elle aide ses élèves de Bac Pro Gestion Administration à réviser leurs examens grâce aux « gazouillis ». L’enseignante pose des questions en rapport avec le programme en utilisant le hashtag #réviserlebac. Ses élèves ont alors 140 caractères pour y répondre. Cependant, Laurence Juin précise que « si ces révisions sur Twitter sont un bon complément, elles ne suffisent pas pour obtenir le diplôme ».
>> Inscriptions post-bac : calendrier et dates pour la fac et grandes écoles (voeux, dossiers...)

Organisez vos groupes de travail sur Facebook

Vous le savez, il est très facile de créer des groupes sur Facebook et d’y inviter vos amis. Alors pourquoi ne pas créer votre propre groupe de révision virtuel...

>> Lire la suite sur Studyrama.com


Dans l'actu