Gamebuino : la console française low-cost qui cartonne

Gamebuino : la console française low-cost qui cartonne
Gamebuino : la console française low-cost qui cartonne
Les geeks et les gamers vont être ravis. Aurélien Rodot, un étudiant stéphanois a mis au point une console portable de jeux vidéo low-cost grâce à la générosité des internautes croyant en son projet. Particularité de cette Gamebuino, elle ne coûte que 35€ et est entièrement personnalisable grâce à son système open-source.
A lire aussi

« Gamebuino ». C'est un nom dont vous allez entendre parler dans les semaines à venir. Pas plus grande qu'une carte bancaire, cette mini-console portable secoue les quatre coins du web. Si l'enthousiasme des internautes est aussi fort, c'est que cette console de jeux vidéo a plusieurs particularités intéressantes.

Gamebuino : une console au look rétro, personnalisable et accessible

Pas besoin de débourser plusieurs centaine d'euros pour pouvoir s'adonner à une bonne partie de plaisir derrière son écran. Non. La Gamebuino, dans sa version de base avec une vingtaine de « classiques » (Pacman, Snake, Tetris...) ne coûte que la modique somme de 35€. Outre cet avantage précieux qui fait du bien au porte-monnaie en ces temps de crise, la machine est également entièrement personnalisable. Basée sur des arduinos (des circuits imprimés destinés à la programmation), elle permet aux joueurs de créer leurs propres jeux et applications.

Enfin, son look ne sera pas pour déplaire à tous les adeptes du rétrogaming. Equipée d'un « écran issu d'un vieux téléphone portable », comme le précise son créateur dans une interview accordée au site zoomdici.fr, la Gamebuino laisse apparaître ses circuits et dispose de quelques boutons rudimentaires. A l'avenir, différentes coques pourraient même être proposées.

Le crowdfunding au cœur du projet

Cet étonnant projet est le fruit d'un étudiant français en génie mécanique, Aurélien Rodot. Simple passe-temps au départ, la Gamebuino a vite suscité l'intérêt des internautes, après une vidéo publiée sur Internet. Ainsi, au printemps dernier, le jeune Français avait lancé une campagne de crowdfunding sur le web afin que les internautes intéressés par le projets puissent le soutenir financièrement. Et le résultat dépassa toutes les attentes. Alors que le jeune étudiant ne demandait « que » 3140€ pour faire aboutir son projet, la somme récoltées a fini par dépasser plus de 33 000€.

Un engouement qui permet aujourd'hui a Aurélien Rodot de vendre sa Gamebuino à l'international, notamment aux Etats-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni.