De nouveaux gadgets rompent l’isolement des personnes handicapées

De nouveaux gadgets rompent l’isolement des personnes handicapées
De nouveaux gadgets rompent l’isolement des personnes handicapées
Un fauteuil roulant qui obéit au cerveau ou un boîtier qui matérialise en paroles les vibrations du larynx : la technologie peut désormais contourner la paralysie d’un organe en utilisant directement la source de tous les ordres que nous donnons à notre corps : le cerveau.
A lire aussi
Cette photographe célèbre les personnes non-binaires
News essentielles
Cette photographe célèbre les personnes non-binaires

L’Observatoire Netexplorateur a étudié ces nouveaux fleurons de la technologie et les a réunis sous le nom d’ « Inside Comand ».

Ils permettent en effet de passer outre la paralysie ou la défection d’un organe qui ne répond plus au cerveau, en lui substituant un système électronique capable d’analyser et de transmettre les messages nerveux.
En clair : au lieu de la transmission normale du cerveau à l’organe, on crée un chemin direct entre le message cérébral et une machine capable d’exécuter l’ordre en question.

Une personne muette peut ainsi voir sa pensée retransmise par un appareil sans fil, et converser avec une autre, abolissant tout à fait son handicap. « The Audeo Sensor » est un capteur neuromusculaire de la taille d’un bouton de manchette qu’on fixe autour de son cou, sur le larynx.

Relié à un ordinateur, un téléphone mobile ou un récepteur sans fil via une connexion Bluetooth, le capteur détecte et transcrit les messages électriques que le cerveau envoie dans les nerfs pour contrôler les muscles –et dans ce cas de figure, le larynx-, ces messages sont « traduits » en séries phonétiques formant le discours par le récepteur au bout de quelques secondes.

Et une voix douce et limpide vient remédier au mutisme. Outre que le langage des signes n’est plus le seul remède pour les personnes enfermées dans le silence, le système inventé par  la société américaine Ambient va connaître de nombreuses applications comme la possibilité de guider son fauteuil roulant par la pensée, ou de manière plus ludique, de parler au téléphone dans le silence le plus complet…

Sans passer par le larynx, un groupe de chercheurs de l’université de Saragosse en Espagne, a mis au point un fauteuil roulant « cérébro-guidé ».

Des électrodes reliées au cerveau captent les fluctuations de son activité quand l’utilisateur porte son regard dans une direction donnée, et un système de navigation dirige le fauteuil en tenant compte des obstacles et de l’environnement grâce à un détecteur laser.

Une petite révolution pour les grands paralysés qui se retrouvent orientés intelligemment grâce à des données numériques enregistrées dans l’ordinateur du fauteuil.

En rompant l’isolement et la dépendance des personnes diminuées par un handicap, ces gadgets ultra sophistiqués pourraient favoriser leur intégration dans la société, et, espérons-le, sur le marché du travail.

ALLER PLUS LOIN :


Yamina Benguigui nous fait découvrir l’espace femmes et handicap de Maya Shane.

Retrouvez l'article de Candice : "Handicap et emploi : en route vers la réconciliation ?"

Handicap et emploi : les bons élèves à l'étranger ! C'est sur Terrafemina.

Decouvrez les dernières tendances du Web sur Terrafemina.


 

Plus d'actu sur : Travail et handicap

Semaine pour l'Emploi des Personnes Handicapées : la situation en 5 chiffres
L'intégration des handicapés en entreprise s'améliore
Handicap et emploi : l'image s'améliore, mais l'embauche reste difficile