Chérie 25 : la chaîne qu'il manquait aux femmes ?

Chérie 25 : la chaîne qu'il manquait aux femmes ?
Chérie 25 : la chaîne qu'il manquait aux femmes ?
Dans cette photo : Marie Fugain
Le 12 décembre 2012, à 12 heures et 12 minutes, naîtra Chérie 25, l'une des six nouvelles chaînes de la TNT gratuite et en haute définition. Mais que promet celle qui prétend déjà avoir « tout pour elles » et qui ambitionne de s'adresser « aux femmes, à chacune d'entre elles, sans exclure les hommes » ? Réponses de Christine Lentz, directrice des programmes de la dernière née du groupe NRJ.
A lire aussi


Terrafemina : Quel sera l’ADN de Chérie 25 ?

Christine Lentz : Chérie 25 est l’une des six nouvelles chaînes de la TNT gratuite et en haute définition (HD) qui sera lancée le 12 décembre prochain. C’est une chaîne que nous avons créée pour les femmes, sans pour autant exclure les hommes, et qui abordera des thématiques diverses. Nous l’avons voulue positive, informative et proche de nos téléspectatrices.

À la différence des autres chaînes féminines (Téva, Stylia, ndlr.), nous avons mis l’accent sur la production propre, à hauteur de 50% de nos programmes : quatre magazines, deux rendez-vous documentaires et deux fictions ont été spécialement imaginés pour Chérie 25. Ce sont des productions que l’on pourrait qualifier de « sur-mesure » et qui s’adressent précisément aux femmes plurielles et multiples que nous visons. Forts de ces atouts, nous espérons atteindre 1,5% de part d’audience à l’horizon 2015 et, à moyen terme, notre ambition est de nous ancrer solidement dans le paysage audiovisuel français (Paf).

Tf. : Une chaîne qui se veut « informative » peut-elle se passer d’un journal télévisé, comme c’est le cas de Chérie 25 ?

C. L. : Nous avons fait le choix de privilégier des contenus informatifs car nous considérons que l’information ne passe pas forcément par un journal télévisé quotidien. Par ailleurs, il existe déjà trois chaînes d’information en continu en France. Notre objectif étant de nous différencier, ce créneau ne nous a pas paru indispensable.

Tf. : Est-ce important d’avoir une équipe majoritairement féminine lorsque l’on crée une chaîne qui s’adresse aux femmes ?

C. L. : Ce n’est pas une obligation, d’ailleurs, notre équipe compte également des chroniqueurs. En ce qui concerne nos animatrices, nous ne les avons pas choisies parce qu’elles étaient des femmes mais pour leurs qualités et leurs compétences ; exception faite de Marie Fugain qui sera à la tête de l’émission « 10 ans de moins ». Pour cette dernière, nous voulions absolument une femme.

Notre choix s’est porté sur des visages relativement peu connus du grand public ; du moins, ils n’étaient pas répertoriés dans le catalogue féminin du Paf. Nous voulions également des personnes ayant le contact facile, à l’image de Véronique Mounier. Mais d’une manière générale, lors du lancement d’une nouvelle chaîne, il est préférable de miser sur des programmes forts plutôt que sur des personnalités. Cela permet d’installer parallèlement la chaîne et ses animateurs.

Tf. : Justement, quels seront les programmes forts de la chaîne ?

C. L. : Nous parions sur plusieurs formats. Concernant les magazines, on peut citer « 10 ans de moins », une émission « 100% astuces, 0% bistouri ». Elle abordera la mode, la beauté, le bien-être et la vie de couple, entre autres, et sera présentée par Marie Fugain. Isabelle Motrot sera, quant à elle, aux commandes de « Si vous voulez mon avis », un agenda culturel quotidien qui tentera de faire rimer culture et plaisir, un équilibre qui n’est pas toujours évident à trouver. « Sans tabou », magazine hebdomadaire de société, traitera de toutes les problématiques féminines et sera présenté par Véronique Mounier. Enfin, « 99% plaisir » est une émission, hebdomadaire également, qui s’intéressera plus particulièrement aux arts de la table, à l’évasion et aux plaisirs de la vie en général. Cette dernière sera animée par Sophie Brafman.

Pour les fictions, « Dos au mur » est une série policière dont on espère qu’elle trouvera son public, de même que mon coup de cœur : « Roxanne ou la vie sexuelle de ma pote ». C’est un format court de trois minutes, original et gonflé, qui raconte la vie et les ratés amoureux d’une trentenaire célibataire à la recherche de l’homme idéal. Plusieurs journalistes l’ont déjà surnommé le « Bref » de Chérie 25 et nous en sommes extrêmement flattés. Nous espérons avoir le même succès que Canal + sur ce point.  

Tf. : Si vous deviez résumer Chérie 25 en une phrase ?

C. L. : Chérie 25 est la chaîne que les femmes attendent. Celle qui reflète ce qu’elles sont indéniablement dans leur multiplicité et sans les cataloguer. Nous parlons à des femmes qui sont plurielles, multi-facettes et qui ont endossé six costumes différents à la fin d’une seule journée.

VOIR AUSSI

TNT : les nouvelles chaînes ont désormais leur numéro
Diversité et médias : les chaînes de la TNT rappelées à l’ordre
Direct 8 devient D8 et met les femmes (de caractère) à l'honneur
C'est « La guerre de la TNT », ce soir, sur France 5