Alessandra Sublet : elle dénonce le sexisme chez M6 dans une interview à GQ

Alessandra Sublet : elle dénonce le sexisme chez M6 dans une interview à GQ
Alessandra Sublet : elle dénonce le sexisme chez M6 dans une interview à GQ
Ses trois ans de collaboration avec M6, le machisme ambiant au sein de la chaîne, son départ : dans une interview au magazine GQ, Alessandra Sublet revient sur cette période de sa vie et égratigne franchement au passage ses anciens employeurs.
A lire aussi

« Il fallait qu'il y ait un peu de jambes et un peu de seins. Je me suis demandée où j'étais. Parce qu'à la limite, escort c'est mieux payé pour que je me sape comme ça ! J'étais un peu traumatisée. » C'est en ces termes qu'Alessandra Sublet -qui vient d'abandonner son fauteuil de présentatrice de « C à Vous » sur France 5 pour une nouvelle émission sur la même chaîne -, est revenue, dans une interview accordée à GQ, sur ses trois années passées chez M6.

De 2006 à 2009, l'animatrice y avait pourtant multiplié les collaborations, d'« Incroyable Talent » à « L'Amour est dans le pré », en passant par « Classé Confidentiel » où « Nouvelle Star, ça continue ». Aujourd'hui, quatre ans après son départ, elle dénigre son ancien employeur, dénonçant le machisme ambiant au sein de la chaîne et l'obligation pour les jeunes animatrice d'être toujours plus sexy. « J'ai revu il n'y a pas longtemps une émission sur M6 où je faisais des lancements plateau avec Laurent Boyer. Et je me suis dit : "Mon Dieu, on dirait une pute !" », raconte-t-elle au magazine. Et d'ajouter : « Parfois, je revois des photos de moi et je me dis "C'est pas possible, ce n'est pas moi". Tu réalises à quel point on peut te déformer. »

L'animatrice révèle également les raisons de son départ, alors que son relooking faisait visiblement effet auprès des programmateurs et directeurs de programmes qui la trouvaient « hyper belle ». Alors qu'elle souhaite prendre les rênes de la « Nouvelle Star », après le départ de Virginie Effira, Alessandra Sublet se voit opposer une fin de non-recevoir par les dirigeants de la chaîne : « Ils avaient pris Virginie Guilhaume, en m'expliquant que je n'avais pas le niveau et que je n'étais pas assez charismatique », confie-t-elle. Un coup dur qui ne lui a fait perdre ni son franc-parler ni son sens de l'humour. « Tu prends n'importe quelle fille un peu fragile, qui se dit que c'est toute sa vie, je te jure, elle se pend à la sortie, elle saute du bureau de Nicolas de Tavernost avec un gros panneau : "Je ne suis pas charismatique" », ironise-t-elle.

VOIR AUSSI

Valérie Trierweiler dans "C à Vous" : "Il n'y a pas de plus joli mot que compagne"
Valérie Trierweiler : la Première dame a changé et se confie dans C à Vous
Enquête TV Notes : Alessandra Sublet sacrée animatrice de la saison