"Tous ensemble" : nouvelles révélations gênantes contre l’émission de Marc Emmanuel

"Tous ensemble" : nouvelles révélations gênantes contre l’émission de Marc Emmanuel
"Tous ensemble" : nouvelles révélations gênantes contre l’émission de Marc Emmanuel
Dans cette photo : Marc Emmanuel
Après la famille Sijmons qui s'était plaint en décembre dernier de la mauvaise qualité des travaux effectués dans leur maison par les équipes de « Tous ensemble », c'est aujourd'hui au tour d'un bénévole de remettre en cause les pratiques de l'émission de TF1 présentée par Marc Emmanuel.
A lire aussi


L'image de « Tous ensemble », l'émission de TF1 présentée par Marc Emmanuel ne cesse de se ternir. En effet, en quelques semaines seulement, deux familles ayant bénéficié d'une rénovation de leur maison grâce aux équipes du programme se sont plaintes de la mauvaise qualité des travaux et de l'absence de finition. À Ouest France, Hans Sijmons, le père de l'une des deux familles déçues, avait expliqué que les tuiles de son toit n'avaient pas été fixées. « Une bonne tempête et elles vont s'envoler. La pluie va s'infiltrer et abîmer la toiture. Contre qui me retourner ? Personne ! Le principe est super, mais ils ont fait trop vite », avait-il dénoncé. Un point de vue aujourd'hui confirmé par Florian, un artisan bénévole qui avait participé à un chantier à Dième en Rhône-Alpes, en 2011. Une expérience dont il ne garde pas un bon souvenir.

Aucun professionnel n'aurait géré le chantier du début à la fin

Selon, lui, sur les 17 jours de tournage, il n'y avait pas plus de 15 à 20 bénévoles actifs. Quant aux artisans professionnels, ils n'ont pas gérer le chantier du début à la fin. « Rien que pour l'électricité, ils étaient trois différents et c'est moi qui ai fini par rattraper les conneries », assure-t-il à Voici.fr. Et des exemples de « conneries », l'ancien bénévole en a plusieurs. « Ils ont branché toute la maison sur l'enrouleur [prévu pour faire fonctionner les outils comme les perceuses, etc…, ndlr] et tout a fondu. Ça a failli mettre le feu à la maison. » De même, pour l'installation du chauffage au sol, alors que le carreleur avait conseillé « deux semaines de séchage minimum de la dalle » avant la pose du carrelage, ce dernier était installé dès « le lendemain après-midi ». Quant à Marc-Emmanuel, Florian, l'assure, il ne se serait déplacé sur le chantier que « deux à trois matinées, pas plus ».

À noter que l'animateur de TF1 avait déjà jugé « dommage et pathétique » les critiques des familles dont les maisons avaient été rénovées. « C'est un manque de respect pour les 200 artisans et bénévoles qui ont accompli un travail phénoménal », avait-il commenté sur le figaro.fr. Comment réagira-t-il aux critiques du bénévole ?

Dans l'actu