Sarah Palin Channel : après la politique et le fitness, Sarah Palin lance sa chaîne de télévision

Sarah Palin Channel : après la politique et le fitness, Sarah Palin lance sa chaîne de télévision
Sarah Palin Channel : après la politique et le fitness, Sarah Palin lance sa chaîne de télévision
Dans cette photo : Barack Obama
Ex-candidate à la vice-présidence de la Maison Blanche, Sarah Palin vient de lancer sa propre chaîne de télévision sur Internet. Baptisée « Sarah Palin Channel », elle vise, selon l’ex-politicienne, à « lutter contre la langue de bois dans les médias ».
A lire aussi


Ex-gouverneur de l’Alaska, égérie de la droite ultra-conservatrice américaine, Sarah Palin s’était fait connaître en 2008 en briguant la vice-présidence la Maison-Blanche, mais surtout à cause de ses gaffes et approximations à répétition. Aujourd’hui, l’ex-politicienne de 50 ans, qui s’était fait discrète ces dernières années a fait, dimanche dernier, un retour remarqué sur la scène médiatique à l’occasion du lancement de sa chaîne de télévision sur Internet. « Vous en avez assez de la langue de bois dans les médias ? Moi aussi. Alors, devenons rebelles tous ensemble et lançons notre chaîne autofinancée ! Cette chaîne, c'est notre chaîne, la vôtre, comme la mienne », a-t-elle lancé lors du coup d’envoi de sa web TV.

>> Sarah Palin : après la politique, elle se lance dans le fitness <<

Baptisée Sarah Palin Channel (la chaîne de Sarah Palin), gratuite pour les soldats américains, elle promet, moyennant 9,95 dollars par mois pour les citoyens lambda, une bouffée de patriotisme.  Grâce à cette initiative, Sarah Palin entend créer une « connexion directe » avec ses partisans « sans avoir besoin de plaire aux gens du pouvoir » et ainsi permettre aux téléspectateurs de « parler des enjeux dont les médias de masse ne veulent pas parler ». Ainsi, dans l’une des vidéos mises en ligne, la quinquagénaire appelle les Américains à développer leurs ressources énergétiques pour mettre fins aux « agressions » de Vladimir Poutine. De même, celle qui a toujours sévèrement critiqué la politique de l’actuel président des États-Unis,  propose sur son site un décompte des jours avant le terme du deuxième mandat de Barack Obama (905 jours). Un autre est consacré à la dette américaine qui s’établirait à 17 798 milliards de dollars environ.