"Merci pour ce moment" : Closer va porter plainte contre Valérie Trierweiler

"Merci pour ce moment" : Closer va porter plainte contre Valérie Trierweiler
"Merci pour ce moment" : Closer va porter plainte contre Valérie Trierweiler
Dans cette photo : Valérie Trierweiler
« Closer » a annoncé mardi son intention de porter plainte contre Valérie Trierweiler. En effet, en début d’année, l’ex-première dame avait fait condamné le magazine people pour des faits qu’elle confirme elle-même aujourd'hui dans son livre « Merci pour ce moment ».
A lire aussi
En Algérie, une campagne contre la pression sociale du port du hijab
News essentielles
En Algérie, une campagne contre la pression sociale du...


Merci pour ce moment, le livre de confidences de Valérie Trierweiler sur sa relation intime avec François Hollande pourrait l’emmener tout droit devant la justice. En effet, Closer a fait savoir qu’il comptait traîner l’ex-première dame devant le tribunal. Et pour cause, en mars et juin dernier, le magazine people avait été condamné pour atteinte à la vie privée et au droit à l'image pour avoir écrit non seulement que l'ex-compagne du président français vivait avec un esprit de revanche mais aussi qu’elle avait revu le chef de l'État après leur séparation en janvier. Pour ces écrits, Closer avait été contraint de verser la modique somme de 19 000 euros.

Un euro de dommages et intérêts

Or, depuis la parution de Merci pour ce moment, le magazine estime que l’esprit de revanche est avéré, tandis que la tenue des rencontres entre Valérie Trierweiler et le président après leur rupture est désormais établie. Résultat, selon une une source proche du dossier, dont rtl.fr rapporte les propos, « la société Mondadori Magazines France, qui édite Closer, réclame un euro de dommages et intérêts, ainsi que le remboursement de ses frais de justice ».

Valérie Trierweiler, quant à elle, a indiqué à l’AFP ne pas avoir été informée des intentions de Closer.