Hausse du nombre de suicides : le chômage en cause

Selon une étude britannique, le nombre de suicides serait étroitement lié au taux de chômage. En effet, chaque hausse de 10 % du nombre de chômeurs augmenterait de 1,4 % le nombre de suicides.
A lire aussi
Chômage : l'inquiétante progression du nombre de seniors inscrits à Pôle emploi
argent
Chômage : l'inquiétante progression du nombre de seniors...


En Angleterre, la crise et la hausse du chômage auraient été responsables de plus de 1 000 suicides, selon une récente étude britannique. Pire, chaque augmentation de 10 % du nombre de demandeurs d’emploi serait associée à une hausse de 1,4 % des suicides chez les hommes.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont passé en revue les taux de suicide des 93 régions anglaises les plus touchées par la période de récession économique de 2008 à 2010. Ils ont constaté, au cours de cette période, 1 001 suicides supplémentaires par rapport aux taux de suicide précédents dont 846 suicides chez les hommes et 155 suicides chez les femmes. Pour chacune des régions étudiées, les auteurs constatent que chaque augmentation de 10 % du taux de chômage est significativement associée à une augmentation de 1,4 % des suicides masculins, suggérant une plus forte vulnérabilité des hommes. Ainsi, chez les femmes, il n'y a pas d'association significative entre le chômage et les taux de suicide.

Les conclusions de cette étude scientifique, publiée dans le British Medical Journal (BMJ), sont sans doute extrapolables aux autres pays européens puisqu’elles reflètent les résultats observés ailleurs en Europe, où les suicides sont également en augmentation.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Le chômage favoriserait autant les attaques cardiaques que la cigarette
Recherche d'emploi : les pires questions à poser à un ami au chômage
Chômage : combien coûte la recherche d’emploi ?
Chômage : la zone euro enregistre un taux record