Allemagne : bientôt la semaine de 32 heures pour les jeunes parents ?

Allemagne : bientôt la semaine de 32 heures pour les jeunes parents ?
Allemagne : bientôt la semaine de 32 heures pour les jeunes parents ?
Dans un pays où la politique familiale est depuis toujours un sujet de polémique, la nouvelle ministre de la famille, Manuela Schwesig, vient de faire une annonce choc : elle souhaite voir travailler les parents d'enfants de moins de trois ans 32 heures par semaine au lieu de 40.
A lire aussi
Gestion du temps : comment gagner 8 heures par semaine ?
Mag
Gestion du temps : comment gagner 8 heures par semaine ?


Pour Manuela Schwesig, « l'économie doit être plus souple » avec les jeunes parents. Elle-même jeune maman de 39 ans, la nouvelle ministre allemande de la famille a déclaré dans la presse nationale, jeudi 9 janvier, souhaiter « que les deux parents puissent réduire leur semaine de travail » afin de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale. Son idée ? Faire passer le temps de travail légal des parents d'enfants de moins de 3 ans de 40 à 32 heures.

Une mesure évaluée à 140 millions d'euros par an

Mais alors qu’en Allemagne moins d’un tiers des mères d’un enfant de moins de trois ans travaille, cette mesure ne fait pas consensus. Si à droite, le groupe des femmes parlementaires du parti conservateur CDU/CSU applaudit, le président du Conseil économique de la CDU, dénonce lui une « pure folie ». Enfin, le vice-président du groupe parlementaire de la CSU Michael Fuchs se « demande d'où viendra l'argent ». Pour la social-démocrate, le surcoût d’une telle mesure - évalué à 140 millions d'euros par an par de l'institut économique DIW - « pourrait être compensé en partie par la fiscalité ».

Un « vice-chancelier à temps partiel »

Manuela Schwesig a, par ailleurs, souhaité voir en Allemagne « une culture du travail dans laquelle les pères qui décident de passer plus de temps avec leur famille ne fassent pas sourire ou ne soient pas regardés de travers ». Une allusion à la réaction d’une partie de la presse allemande à l’annonce du vice-chancelier et ministre de l'Économie et de la Transition énergétique, Sigmar Gabriel (SPD), qui avait dit vouloir consacrer ses mercredis après-midi à sa fille : cette dernière avait évoqué un « vice-chancelier à temps partiel ».

VOIR AUSSI

Dossier : L'égalité professionnelle, c'est pour quand ?
Congé parental, télétravail... Ces pères qui réussissent à concilier vie pro et vie perso
Égalité professionnelle : les bonnes pratiques de l'étranger à copier
Happy Men : l’égalité professionnelle passera par les hommes