Office bra party : s'acheter des soutifs au bureau, la nouvelle mode made in US

Office bra party : s'acheter des soutifs au bureau, la nouvelle mode made in US
Office bra party : s'acheter des soutifs au bureau, la nouvelle mode made in US
Pour permettre aux working girls qu'elles emploient de faire du shopping entre midi et deux sans quitter le bureau, de nombreuses entreprises américaines organisent dans leur locaux des « office bra party », sortes de réunions tupperware où les participantes essayent et achètent de la lingerie.
A lire aussi


Connaissez-vous la mode « office bra party » ? Aux réunions tupperware, définitivement trop connotées « Desperate Housewives », les working girls américaines ont trouvé une alternative, nettement plus chic et plus adaptée à leurs horaires de ministre : essayer et acheter des soutiens-gorge sur leur lieu de travail.

Détaillée dans les pages du New York Post, cette tendance « office bra party » repose sur un constat : aussi coquettes soient-elles, les femmes actives ont aujourd'hui peu de temps à consacrer au shopping. Aussi, plutôt que de les laisser céder aux sirènes de l'achat en ligne, plusieurs marques de lingerie ont lancé ces dernières années de proposer leurs produits aux consommatrices là où elles se trouvent, à savoir au bureau.

Des conseils de pro et un cadre sécurisant

Finalement, tout le monde y trouve son compte : sécurisées, car se trouvant dans un cadre familier, les femmes n'ont pas peur d'essayer des soutifs, de demander l'avis de leurs collègues… mais aussi de dépenser sans compter. « L'expérience d'essayage et d'achat de soutiens-gorge dans les magasins est considérée comme terrible pour la plupart des femmes, comme pour les jeans et les maillots de bain, explique Moira Nelson, fondatrice et PDG de Bra La Mode, un cabinet de conseils en habillement. Les office bra parties donnent aux femmes un niveau de service professionnel et personnalisé dans un cadre intime. »

Du côté des marques, sous couvert d'aider les femmes à mieux concilier vie pro et vie de famille, les office bra parties sont aussi un bon moyen de fidéliser en grand nombre des clientes. « Les femmes n'ont pas le temps, explique Kristy Fallon, employée chez Employment Network et convertie aux office bra parties. Si elles devaient aller acheter des soutiens-gorge à leur sortie du boulot, elles seraient obligées de sacrifier les activités extrascolaires de leurs enfants et les rendez-vous chez le médecin. »

Faut-il pour autant céder à la tendance « office bra party » et essayer nous aussi des soutiens-gorge dans les toilettes du bureau ? Cité par le New York Post, le chroniqueur à « Good morning America » Tory Johnson résume bien notre avis : « Si les entreprise veulent laisser les employés accueillir des événements amusants dans une salle de conférence, très bien. Mais c'est un peu exagéré de dire que les bra parties sont une avancée phénoménale pour les femmes qu'il faut célébrer. »


>> Le distributeur de soutiens-gorge testé au Japon <<