Vite, un emploi saisonnier

Vite, un emploi saisonnier
Vite, un emploi saisonnier

A l’approche de l’été, les emplois saisonniers ont le vent en poupe.  Hôtellerie, tourisme, loisirs, il y en a pour tous les goûts… et tous les âges. N’allez pas croire que ces jobs sont uniquement l’apanage des jeunes étudiants ! Envie de voir du pays, de changer de cap ou de gagner de l’argent rapidement ? Mode d’emploi.

A lire aussi
Vous aimez les Oreo ? Vous allez vite arrêter
News essentielles
Vous aimez les Oreo ? Vous allez vite arrêter

Le contrat saisonnier, comment ça marche ?

Selon le Ministère du travail, le travail saisonnier se caractérise par l’exécution de tâches normalement appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons (récolte, cueillette,…) ou des modes de vie collectifs (tourisme…).
Les salariés saisonniers peuvent être recrutés en contrats à durée déterminée (CDD) prévoyant ou non un terme précis. Sous certaines conditions, des contrats saisonniers successifs peuvent être conclus avec le même salarié ou bien ils peuvent comporter une clause de reconduction (d’une saison à l’autre). A savoir : contrairement au CDD classique, il n’est prévu aucune indemnité de fin de contrat saisonnier (prime de précarité 10% du salaire brut dans les autres contrats).

Les secteurs qui embauchent

En 2010 pas de surprise, c’est toujours la restauration qui recrute le plus avec le cuisinier en best-seller. Les serveurs, plongeurs, barmen sont également des profils très recherchés dans les stations balnéaires. « Il y a énormément de demande mais c’est difficile de trouver, bien que ce soit un secteur qui attire beaucoup de jeunes aujourd’hui », indique Aurélien Lair fondateur du site Beautiful-Staff.com, spécialiste de l’emploi saisonnier. Côté tourisme, il y a besoin de renfort pendant la période estivale : plagistes, bagagistes, femmes de chambre, animateurs dans les centres de loisirs…, la liste est encore longue.  Et le recrutement se fait  parfois à la dernière minute.  Par téléphone et par mail, les candidats n’ont pas à se déplacer, les employeurs ont l’habitude.

>> Top des métiers qui recrutent mais qui ne trouvent pas de candidat <<

Les avantages de l’emploi saisonnier

Aurélien Lair est unanime : « le gros avantage, c’est que dans 90 % des cas, vous êtes hébergé et nourri  gratuitement ». Les entreprises louent des appartements, parfois même des campings entiers pour loger leurs salariés. De ce fait, les saisonniers n’ont que très peu de frais  (pas de loyer, frais de nourriture et transport réduit) et ont la possibilité de faire  facilement des économies sur leur salaire. D’autant qu’en moyenne ce type d’emploi est payé aux alentours de 1500 euros nets par mois et qu’avec les pourboires, cela peut vite grimper.
Que l’on soit jeune ou moins jeune, être saisonnier est aussi une véritable expérience enrichissante sur tous les plans. Découvrir des régions différentes, multiplier ses expériences professionnelles, développer son sens relationnel, se surpasser… Et puis, en plus d’être une activité où l’expérience n’est pas forcément exigée,  un emploi saisonnier peut être un tremplin vers  une évolution de carrière. «  Même si vous commencez  en bas de l’échelle, en faisant vos preuves et au bout de quelques saisons, vous disposez d’une solide expérience, un sésame pour la suite », ajoute le fondateur du site Beautiful-Staff.com.

Les moins

Même s’il n’y a pas de limite d’âge, il est clair le travail saisonnier ne s’accommode pas vraiment d’une vie de famille.  L’hiver à Courchevel, l’été  à Biarritz, cette alternance est difficilement compatible avec un mari et des enfants. Mais le plus difficile dans le travail saisonnier est surtout le rythme de travail intense à soutenir. « Les journées durent 10 à 12 heures, il faut être très motivé, travailleur, ne pas trop se laisser tenter par le divertissement qui est offert aux touristes », affirme Aurélien Lair.  Oui, c’est un peu le risque, faire la fête jusqu’à 8h du matin et se retrouver complètement largué pendant le rush de la journée.
Autre point de vigilance : le contrat de travail. Il est fortement recommandé de regarder attentivement son contrat avant de le signer. Car dans ce secteur il y a des abus, même si cela s’améliore depuis  quelques années. Le contrat doit comporter des mentions obligatoires : les taches à effectuer, le nombre d’heures, le montant du salaire,  la date de début et de fin de l’emploi, les conditions de travail.  Et les heures supplémentaires doivent être évidemment payées ou bien récupérées.

Sites utiles pour trouver un emploi

Beautiful-Staff.com :  site de recrutement pour les emplois saisonniers dédié aux  candidats et aux employeurs. Le plus : le nombre d’offres, les partenaires du site qui proposent des tarifs préférentiels aux saisonniers.

Saison Site.com : autre site de recrutement spécialisé sur l’emploi saisonnier avec un espace employeur / saisonnier. Le plus : les actualités saisonnières, les conseils aux saisonniers.

Emploi-saison.com :  Site de recrutement. Le plus : les offres d’emploi par secteur

VOIR AUSSI :

Quand votre entreprise décide de vous chouchouter !

La VAE : validez vos acquis et votre expérience

Un maquillage au top avant l'entretien