Une femme chef de l’Eglise protestante allemande

Une femme chef de l’Eglise protestante allemande
Une femme chef de l’Eglise protestante allemande
C’est une petite révolution dans le monde de l’Eglise. Pour la première fois une femme va prendre la tête du Conseil de l’Eglise protestante allemande.  L’arrivée de cette mère divorcée est un symbole de modernité et  d’ouverture pour les 25 millions de protestants allemands.
A lire aussi

C’est une petite révolution dans le monde de l’Eglise. Pour la première fois une femme va prendre la tête du Conseil de l’Eglise protestante allemande.  L’arrivée de cette mère divorcée est un symbole de modernité et  d’ouverture pour les 25 millions de protestants allemands.

A 51 ans, Margot Kässman, évêque d’Hanovre en Basse-Saxe est très populaire. C’est un des rares membres de l’Eglise à expliciter le message chrétien pour qu’il soit compatible avec la réalité. Charismatique, elle s’est fait connaître par son aisance d’oratrice et ses idées modernes.  Il y a six ans, elle affirmait haut et fort qu’ « au sein de l’Eglise protestante : chaque fonction peut être exercée aussi bien par une femme que par un homme. »

Ses positions ont vaincu les cercles conservateurs. Mercredi 28 octobre, Marie Kässman a remporté l’élection à une large majorité. Elle a obtenu 132 voix sur un total de 142 votants. Un plébiscite.

Retrouvez notre article sur les femmes et la religion, en cliquant ici. 

Anaïs Anouilh

Plus d'actu sur : Femmes et religion

Aide-toi, le Ciel t’aidera ! C'est vous qui le dites !