Comment marchent les incubateurs d’entreprises ?

Comment marchent les incubateurs d’entreprises ?
Comment marchent les incubateurs d’entreprises ?

Les structures d’accompagnement à la création d’entreprises se sont récemment multipliées Dernier dispositif en vogue : les incubateurs d’entreprises, qui fleurissent sur tout le territoire. Mode d’emploi.

A lire aussi
Création d’entreprise : briser le tabou de l’échec grâce aux afterfails
emploi
Création d’entreprise : briser le tabou de l’échec grâce...

Qu'est-ce qu'un incubateur ?

Les incubateurs sont des structures d’aide à la création d'entreprises innovantes. Les premiers incubateurs ont été créés par la loi sur l'Innovation et la Recherche du 12 juillet 1999 qui en a réparti vingt-huit sur tout le territoire français. L’objectif était de valoriser la recherche en soutenant les entrepreneurs qui créaient dans ce domaine. Les porteurs de projets qui s’adressent à un incubateur font souvent partie du secteur de la recherche, ils sont chercheurs, enseignants, docteurs ou bien étudiants.

Les incubateurs  publics

Les incubateurs publics obéissent à des conditions strictes. L’entrepreneur doit présenter un projet présentant une innovation reconnue par un laboratoire de recherche publique ou alors il doit être lauréat du Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, organisé par le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Ce type d’accompagnement dure en moyenne 24 mois, la structure apporte au porteur de projet un hébergement, des conseils sur la création de l’entreprise (dépôts de brevets, business plan) et l’accompagne dans la recherche de financement.

Les incubateurs privés rattachés aux grandes écoles

On les trouve dans les grandes écoles de commerce (HEC..), d'ingénieur (Centrale, Polytechnique…). Ces organismes proposent des services proches de ceux des incubateurs publics : locaux, formations, mentoring avec les anciens étudiants. De plus, passer par ce type d’incubateur permet d’obtenir des prêts et de lever des fonds plus facilement.

Focus sur la Fédération Pionnières : l’incubateur réservé aux femmes

Les pionnières sont des incubateurs au féminin de services innovants. Ils accompagnent les femmes qui ont des projets de création d’entreprises innovants et créateurs d’emploi, dans le secteur des services aux entreprises ou aux particuliers. Par innovation les Pionnières entendent nouveau concept, nouveau regard sur un métier et ne se limitent pas au domaine technologique. A la différence de la couveuse où la créatrice teste son projet, dans l’incubateur elle bénéficie d’un hébergement mais a déjà créé sa propre structure juridique. Chaque entrepreneuse qui rejoint la Fédération Pionnières est suivie par un responsable d’accompagnement tout au long de son parcours, en trois temps : la première étape dure entre trois et six mois, c’est la pré-incubation : la créatrice finalise son projet puis le présente devant un comité de validation composé d’experts extérieurs aux Pionnières, qui se prononcent alors sur la viabilité du  projet. A l’issue de ce comité, la créatrice entre dans la troisième phase, l’incubation proprement dite : la chef d’entreprise démarre son activité tout en étant toujours accompagnée par son chef de projet. Durant cette période, des bureaux chez les Pionnières sont mis à sa disposition.
Les incubateurs Pionnières sont présents dans plusieurs régions de France (Côte d’Azur, Nord, Normandie, Rhône-Alpes, Atlantique, Paris). Par exemple, chaque année, douze créatrices en incubation hébergées par Paris Pionnières.

VOIR AUSSI

Comment marche une pépinière d’entreprises ?
La couveuse : une bonne option pour réussir son projet d’entreprise
Création d’entreprise : de l’idée au projet