Comment limiter ses coûts ?

Comment limiter ses coûts ?
Comment limiter ses coûts ?

Vous venez de créer votre boîte et votre objectif est maintenant de la pérenniser... Un des secrets pour y parvenir consiste à limiter vos coûts. Comment faire ?

A lire aussi
Divorce : combien ça coûte ?
Mag
Divorce : combien ça coûte ?

BIEN CONNAITRE VOS RECETTES ET VOS DEPENSES

C’est un préalable incontournable: sans cela, vous ne pouvez pas vous rendre compte de votre situation financière et de son éventuelle dégradation. De plus, cela vous donne la possibilité de réduire vos coûts. Il est donc essentiel de savoir à quoi correspond chacune de vos dépenses. 

SURVEILLER LES FRAIS FIXES

Les frais fixes comprennent les rémunérations, le coût des locaux, les abonnements… Il s’agit d’être très vigilant par rapport à ces frais, qui pèsent lourd dans les comptes. Ainsi, au début de votre activité, essayez de vous limiter au strict nécessaire. N’augmentez vos frais fixes qu’au fur et à mesure, par palier.

Pour faire des économies, vous pouvez peut-être travailler chez vous , afin d’économiser les dépenses importantes liées à la location ou à l’achat d’un local. Si vous avez vraiment besoin d’un lieu professionnel, pensez à la solution de la pépinière d’entreprises.

Quand vous investissez, préparez bien votre opération et attendez le moment opportun. Sinon, vous risquez de bouleverser vos comptes, voire de mettre votre activité en danger.

SURVEILLER LA TRESORERIE

Pour vos clients : vérifiez qu’ils respectent bien les délais de règlement. Tâchez de bien vous organiser, pour pouvoir facturer rapidement. Si des clients « oublient » de payer, mettez en place un système de « relance-client ».
Pour vos fournisseurs : veillez à ce qu’ils vous livrent bien dans les délais. Surveillez également leur santé financière, afin d’éviter de mauvaises surprises.

GERER LES STOCKS

Vous devez connaître votre niveau de stock idéal et, à partir de ce modèle, effectuer un inventaire régulier. Attention ! En tant que nouvelle entrepreneuse, vous aurez certainement une tendance naturelle au « sur-stockage »… c’est à éviter, car cela coûte cher.