Quelques conseils avant d'embaucher son premier salarié

Quelques conseils avant d'embaucher son premier salarié
Quelques conseils avant d'embaucher son premier salarié

Les mois écoulés depuis le démarrage de votre activité vous ont permis d’évaluer vos besoins humains. Vous êtes sur le point de réaliser votre première embauche ? Une démarche en plusieurs étapes, à ne pas prendre à la légère.

A lire aussi
Elle lance le premier baby-foot mixte
News essentielles
Elle lance le premier baby-foot mixte

Quel poste, quel contrat, quelle rémunération ?

Avant de vous lancer dans la recherche du salarié idéal, définissez clairement vos besoins. Ceci vous permettra de décrire les caractéristiques du poste à pourvoir et par conséquent le profil de la personne recherchée.
Examinez ensuite vos possibilités financières afin de proposer le contrat le plus adapté : CDD, CDI, CNE (contrat nouvelle embauche) voire contrat de professionnalisation ou stage. Attention, le Code du travail ne vous permet de recourir au CDD que dans des cas limités, liés à l'existence d'un motif précis (surcroît temporaire d'activité, par exemple). Le CNE, quant à lui, est un contrat adapté à la situation d'une toute petite entreprise hésitant à embaucher car manquant de visibilité.
Ces critères établis, vous êtes désormais en mesure de fixer librement une fourchette de rémunération, essentielle dans votre situation. Sachez toutefois que si le montant du salaire de base se décide généralement au terme d’une négociation employeur/ salarié, il doit toutefois respecter le SMIC*, la convention collective en vigueur ainsi que les dispositions applicables aux heures supplémentaires.

Où trouver votre candidat idéal ?

Afin de débusquer l’employé de vos rêves, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez déposer une annonce au Pôle Emploi, recourir aux services de l’Apec ou à ceux d’une entreprise de travail temporaire. Autre possibilité : les cabinets de recrutements, mais leur service est payant. Enfin, pourquoi ne pas solliciter votre réseau relationnel ? Très répandu, ce système a le mérite d’être gratuit et de vous apporter un minimum de garantie quant à la qualité des candidats.

L’embauche : des formalités simplifiées

Vous avez trouvé le candidat idéal, encore un effort car voici venu le temps des démarches administratives inhérentes au recrutement ; démarches qui tendent à se simplifier. Ainsi, la déclaration unique d’embauche (DUE) vous permet d’effectuer sept formalités en une :
- Déclaration préalable à l’embauche
- Déclaration de première embauche dans l’entreprise
- Demande d’immatriculation du salarié à la Sécurité sociale
- Affiliation au régime d’assurance chômage
- Adhésion à un centre de médecine du travail
- Déclaration d’embauche du salarié auprès du service de santé au travail (en vue de la visite médicale obligatoire)
- Liste des salariés embauchés pour le pré-établissement de la Déclaration annuelle des données sociales (DADS).  
En revanche, vous êtes tenu d’effectuer vous-même :
- dans un délai de trois mois, votre affiliation à une caisse de retraite et de prévoyance,
- et, avant le début du contrat de travail, votre déclaration à l’Inspection du travail.

Le droit à l’erreur

Vérifier le professionnalisme et le savoir-faire de votre nouveau salarié mais aussi valider ses capacités d’adaptation et d’intégration au reste de l’équipe : telles sont les objectifs de la période d’essai. N’hésitez pas à y avoir recours le cas échéant.
Depuis la loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, sa durée est fixée par le Code du Travail. Elle ne peut donc excéder deux mois pour les ouvriers et employés, trois mois pour les agents de maîtrise et techniciens, quatre pour les cadres.

*Au 1er mars 2014, le Smic horaire s’établissait à 9.53 €.

Marie-Laure Makouke

POUR ALLER PLUS LOIN :

Comment recruter un stagiaire ?
Comment faire passer un entretien d'embauche ?
Plus d'informations sur le site de l'Urssaf
Salarié : vos droits dans l'entreprise