Pharmacienne

Pharmacienne
Pharmacienne

" Dans le quartier, je joue un peu le rôle de psy, d’assistante sociale… Je connais tout le monde et tout le monde me connaît ! Pas étonnant, voilà 15 ans que je fais tourner ma pharmacie, avec une priorité : rester humaine."

Découvrez  le métier de pharmacienne grâce au témoignage de Danièle !

A lire aussi

Un vrai rôle social


J’ai un vrai rôle social dans le quartier. Les gens se tournent vers moi, ils ont besoin d’être rassurés, et ils savent qu’ici, ils auront une réponse. Ils se confient sur tout, sur leurs tracas du quotidien, leurs difficultés familiales, ou en cas de détresse sociale. C’est un beau métier, très enrichissant tant sur le plan intellectuel, que sur le plan humain.

Des horaires impossibles !


Mais c’est aussi un métier très lourd. Je travaille 6 jours sur 7, de 8h30 le matin à 19h30 le soir : c’est ma pharmacie, et je la gère seule. Pas question d’être fatiguée, malade, ou d’avoir un enfant à chercher à l’école : si je ne viens pas travailler, c’est fermé.


Je me lève à 7 heures tous les jours, et je rentre chez moi aux alentour de 20h30, complètement lessivée. Mes soirées sont simples : plateau télé, et puis dodo ! J’ai de la chance : j’ai besoin de peu de sommeil. Mais je m’épargne, je sors très peu. Sauf pour aller diner chez des amis, à l’occasion.


Et le dimanche, je me repose. Hors de question de trop m’agiter pendant mon seul jour « off ». Mon fils trouve que je suis esclave de mon travail ! Lui, c’est un artiste ! Mais il n’empêche, c’est un métier que j’adore.

Un gros investissement


J’ai choisi d’ouvrir ma pharmacie après avoir travaillé à l’hôpital, et dans l’industrie pharmaceutique. J’ai été au chômage pendant un an, à me demander ce que je voulais faire.

Et puis, j’ai décidé de me lancer. J’ai cherché une affaire dans ce quartier qui est le mien, et je me suis installée.
Je me suis endettée jusqu’au cou. Au début, ça a été très dur. Avoir sa pharmacie est un énorme investissement, financier d’abord et personnel ensuite. Mais je ne regrette pas de l’avoir fait.


Aujourd’hui, j’ai à la fois hâte et peur de m’arrêter. De partir en retraite. Il est évident que tout cela me manquera énormément. Pourtant, je suis impatiente d’avoir enfin plus de temps pour moi. Je cherche donc à trouver un repreneur. Mais pour partir quand ? "

Infos pratiques :

Compétences :
Niveaux d’études : Bac +6

Rémunération :
de 2000 € à 7000 € par mois. (source : L’Etudiant.fr).

Formation :

Première étape pour devenir pharmacien : passer le concours de pharmacie, l’année après le bac.

Ensuite, la formation universitaire dure 5 ans.

Le choix entre pharmacien d’officine, et pharmacien dans l’industrie se fait à l’issue de la quatrième année.

Après la cinquième année hospitalo-universitaire, les étudiants qui ont opté pour l’industrie effectuent un stage de six mois en entreprise. Le pharmacien qui se destine à l’officine doit faire une année de spécialisation après les cinq années communes à tous les étudiants.