Dominique Martino, une agricultrice spécialisée dans la truffe

Dominique Martino, une agricultrice spécialisée dans la truffe
Dominique Martino, une agricultrice spécialisée dans la truffe

Dominique Martino est une agricultrice un peu particulière. Elle cherche le diamant noir, ce produit luxueux qui en fait rêver plus d’un. Il y a dix-neuf ans, cette ancienne secrétaire de direction a tout quitté pour devenir trufficultrice. Elle nous raconte sa passion exercée en plein campagne.

A lire aussi

Un métier biologique en plein air

"Je travaille en duo avec mon mari. Après avoir acheté des terres agricoles sur le plateau de Valensole dans les Alpes de Haute-Provence, nous avons planté des chênes mycorhizes à la truffe noire, il y a 19 ans. Nous récoltons depuis 10 ans ces sublimes truffes que nous vendons, soit en direct sur les marchés bio de Paris et au domaine ou par correspondance (toute l’exploitation est cultivée en agriculture biologique), soit sur les marchés de gros spécialisés dans la truffe. Nous cultivons également de la lavande pour son huile essentielle (bio) des oliviers pour l’huile d’olive et des abricots pour les confitures. Nous vendons également des abricots  frais sur le marché local.
La vie à la campagne m’a permis d’élever mon fils tout en travaillant. Il ne souhaite pas reprendre l’exploitation. C’est plutôt un « intellectuel », mais, plus vieux, il pourra changer d’avis !"

La truffe un produit qu’il faut choyer

"Toutes mes journées sont différentes. C’est cela qui est passionnant. Le travail est également très différent selon les saisons, évidemment.
En hiver, tout tourne autour de la truffe, bien sûr. Trier, brosser les truffes fraîchement ramassées, préparer les colis qui vont partir dans la journée. Le soir nourrir les chiens et commencer à préparer les commandes du lendemain. L’homme quant à lui est dans les truffières à ramasser la récolte avec ses équipes de chiens."

Une véritable entreprise

"C’est un métier où il faut être très polyvalent : savoir s’occuper des chiens qui participent à la récolte,  aimer et connaître ses arbres, avoir une éthique auprès de ses clients, se passionner pour son produit.
C’est un métier formidable car on touche à tout, de la plantation des arbres truffiers jusqu’aux  cuisines des clients, particuliers ou restaurants en passant par la relation avec les chiens à la maison et dans les truffières."

Avoir une bonne qualité de vie

"Comme j’habite sur place, l’heure du début de travail dépend de la charge de travail de la journée. A midi, je mange un repas équilibrée, puis je fais une sieste, surtout l’été. Je finis en général de travailler vers 19h selon la saison. Ensuite, il faut penser au repas du soir.
Pour rester en forme, je prends de la vitamine C (acerola) en hiver et j’essaie de faire des bonnes nuits de sommeil."