Spécialiste du cloud, coach de plage, prof de zumba : 10 métiers qui n'existaient pas il y a 5 ans

Spécialiste du cloud, coach de plage, prof de zumba : 10 métiers qui n'existaient pas il y a 5 ans
Spécialiste du cloud, coach de plage, prof de zumba : 10 métiers qui n'existaient pas il y a 5 ans
Il y a cinq ans, trouver un professeur de zumba ou un spécialiste du cloud sur les réseaux sociaux professionnels relevait du défi. Aujourd'hui, ils font partie des métiers les plus cités. Dans une infographie, LinkedIn s'est amusé à répertorier les dix professions qui se sont imposées sur le marché du travail en cinq ans. Du coach de plage au data scientist. Palmarès.
A lire aussi


En cinq ans, le monde du travail a été bouleversé par l’apparition de nouveaux métiers aux noms aussi peu explicites que spécialiste du cloud, data scientist ou UX Designer. Des métiers liés pour la plupart au web et aux nouvelles technologies qui font apparaitre de nouvelles compétences et de nouveaux besoin de formations. Mais lesquels se sont réellement imposés dans le monde du travail ? En étudiant le profil de 259 millions d’inscrits, le réseau social professionnel LinkedIn a établi un classement des métiers qui n’existaient pas ou peu il y a encore cinq ans mais qui sont parmi les plus cités aujourd’hui.

Big data architect et le coach de plage : inexistants en 2008

Résultat : le développeur qu’il soit IOS (Apple) ou Android (Google) est aujourd’hui le métier le plus populaire. Ainsi, ils étaient 89 spécialistes d’IOS en 2008, contre 12 634 aujourd’hui, soit 142 fois plus qu’il y a cinq ans ! Mais dans ce classement, certains métiers étaient même carrément totalement inexistants en 2008. Ainsi si aucun utilisateur du réseau social ne se disaient big data architect (architecte des données) en 2008, ils étaient 3440 en 2013. Même constat avec... les coaches de plage : absents en 2008, ils étaient 3360 en 2013.

>> 13 jobs qui recrutent même en temps de crise <<

Prof de zumba & co : un effet de mode ?

Un dernier métier qui fait d’ailleurs figure d’intrus dans ce classement très web, tout comme le prof de zumba. Pour Jean-Noël Chaintreuil, spécialiste des problématiques RH interrogé par lefigaro.fr : « il faut bien faire le distinguo entre les métiers qui sont le fruit d'un effet de mode (prof de zumba ou coach de plage) et ceux qui sont la conséquence d'une réelle transformation de la société ! ». Par ailleurs, ajoute-t-il l’étude est américaine, et celle-ci « amalgame et traduit bien deux principales préoccupations des Américains : les nouvelles technologies et le sport ! ».

Le top 10 des métiers les plus populaires qui n’existaient pas il y a cinq ans :

1. Développeur IOS (Apple) : 89 en 2008, 12 634 en 2013.
2. Développeur Android (Google) : 53 en 2008, 10 554 en 2013.
3. Professeur de zumba : 16 en 2008, 6331 en 2013.
4. Consultant en social media : 25 en 2008, 4350 en 2013.
5. Data scientist (spécialiste des «données » ou « datas ») : 142 en 2008, 4326 en 2013.
6. UI/UX Designer (design digital) : 159 en 2008, 3509 en 2013.
7. Big data architect (architecte des données) : 0 en 2008, 3440 en 2013.
8. Coach de plage : 0 en 2008, 3360 en 2013.
9. Spécialiste du cloud : 195 en 2008, 3314 en 2013.
10. Spécialiste du marketing digital : 166 en 2008, 2886 en 2013.

L'infographie de LinkedIn 



VOIR AUSSI

Top 10 des noms de métier les plus obscurs
Top 10 des métiers auxquels les autres ne comprennent rien
Le Top 10 des métiers pour plaire à ses beaux-parents
Un parent sur trois est incapable d'expliquer le métier de son enfant