Sommeil : bruit, lumière et température perturbent un Français sur deux

Sommeil : bruit, lumière et température perturbent un Français sur deux
Sommeil : bruit, lumière et température perturbent un Français sur deux
Le bruit, la lumière mais aussi la température sont les trois grands ennemis du sommeil des Français, d'après les résultats de l'enquête 2013 « Sommeil et environnement » menée par l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV).
A lire aussi


Le bruit, la lumière et la température sont les trois grands perturbateurs du sommeil des Français, selon l'enquête 2013 « Sommeil et environnement » menée par l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV). Celle-ci révèle également qu’un Français sur deux dort mal, et que près de 20% de la population souffre d'insomnie.

Le bruit est l’ennemi n°1 du sommeil, avec près d'un tiers des sondés (31%) qui se disent dérangés la semaine ou le week-end. La moitié d'entre eux réside en centre ville, dans 92% des cas, le bruit est extérieur à la pièce, les transports et les voitures arrivant en tête des nuisances sonores.

La lumière empêche 42% des Français de s'endormir. La faute à l'éclairage public qui est de plus en plus présent, mais aussi au fait de travailler à l'abri de la lumière naturelle en pleine journée. Or, il est indispensable de dormir dans le noir le plus total si l’on veut conserver un bon rythme lumière/obscurité. Les appareils électroniques présents dans 3 chambres sur 4 et laissés allumés la nuit sont aussi pointés du doigts par l'étude. Pour le Pr Damien Léger, président de l'INSV, « l'envahissement de la chambre par les portables constitue un problème réellement préoccupant. La nuit, 42% des Français dorment avec leur téléphone mobile laissé en marche ». Un véritable élément perturbateur du sommeil car le mobile cumule à lui seul le bruit de la sonnerie et la lumière de l’écran.

La température gêne 40% des sondés. Canicule, grand froid ou encore chauffage excessif des chambres sont susceptibles d’éveiller 42% des Français, qui ne profitent pas comme il se doit de nuits réparatrices.

L'environnement idéal pour bien dormir

Pour passer une bonne nuit, l'Institut préconise une température de chambre de 16 à 18°C et recommande d'éviter les activités « réchauffantes » avant de se coucher (exercice physique, bain chaud). Pour la lumière, l'INSV conseille la pose de rideaux dans les chambres et des volets fermés. Enfin, dormir côté cour ou côté jardin, mettre des doubles vitrages ou des bouchons d'oreilles sont des alternatives idéales pour éviter au maximum le bruit.

Elodie Cohen Solal



VOIR AUSSI

Tous les aliments d’un bon sommeil
Troubles du sommeil : la lumière bleue des tablettes tactiles incriminée
Bien dormir : le sommeil est dans votre assiette