Comment se débarasser d'une chanson qui trotte dans la tête ?

Comment se débarasser d'une chanson qui trotte dans la tête ?
Comment se débarasser d'une chanson qui trotte dans la tête ?
Dans cette photo : Katy Perry
Un journaliste scientifique a trouvé la technique pour ne plus souffrir du syndrome dit « de la chanson dans la tête ». Il faudrait résoudre des anagrammes d'environ 5 lettres.
A lire aussi


Le journaliste scientifique Richard Gray a publié dans le Telegraph britannique une technique qui a fait ses preuves pour se débarrasser d’une rengaine qui tourne en boucle dans la tête. Un remède contre ce qui est parfois considéré comme un calvaire, comme pourrait en témoigner quiconque a déjà eu la Macarena dans la tête. Il suffirait de se concentrer sur la résolution d’anagrammes (figure de style qui consiste à inverser les lettres d'un mot pour en former un autre) difficiles.

En remplaçant la musique par une autre réflexion, plus intéressante, la mémoire « oublierait » la rengaine répétitive pour mieux se concentrer sur l’anagramme. Attention cependant à ne pas en choisir une trop complexe : la mémoire pourrait alors choisir de ne pas se concentrer dessus pour privilégier quelque chose de plus facile, comme la chanson intempestive. Le journaliste précise que pour ceux que l’idée de transporter en permanence un livret d’anagrammes n’enchante pas, un bon roman sur lequel se concentrer peut aussi faire l’affaire.

Occuper son espace cognitif

« L’important, c’est de trouver le bon niveau de difficulté », rapporte le Dr Ira Hyman, psychologue musicale à la Western Washington University, « en occupant le cognitif, on peut limiter l’intrusion de chansons dans la tête ». Une partie d’une chanson arrive à tourner en boucle dans la tête lorsque l’espace cognitif n’est pas utilisé intégralement, par exemple lorsqu’une tâche est accomplie machinalement.

L’équipe de recherche a également étudié les chansons les plus susceptibles de polluer l'esprit. Les chansons populaires qui passent souvent à la radio sont en tête de liste : les tubes de Lady Gaga ou de Katy Perry se logeraient plus facilement dans notre mémoire après avoir été entendues dans une boutique ou jouées par l’autoradio. Mais ce n’est pas forcément en entendant une chanson qu’on l’a dans la tête : le Dr Williamson, psychologue musicale à l’Université de Goldsmith à Londres, rapporte que lors du procès du médecin de Michael Jackson, les gens qui lisaient des articles sur le sujet dans un journal confiaient avoir ses chansons dans la tête.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Top 10 des chansons pour faire l'amour
Faire du sport en musique est plus efficace : notre playlist footing
Belgique : la musique classique, nouvelle arme antidélinquance