Une salle de sieste pour les professeurs créée dans un lycée de l'Essonne

Une salle de sieste pour les professeurs créée dans un lycée de l'Essonne
Une salle de sieste pour les professeurs créée dans un lycée de l'Essonne
Une salle de sieste dans un lycée : c'est l'initiative inédite du proviseur d'un établissement de l'Essonne, alors qu'un Français sur cinq avoue somnoler sur son lieu de travail. « Les professionnels du sommeil et des ressources humaines le recommandent. Vingt minutes de sieste, c'est deux heures de productivité en plus », explique-t-il.
A lire aussi
En Afrique du Sud, une playlist a été créée pour économiser l'eau de la douche
News essentielles
En Afrique du Sud, une playlist a été créée pour...


C’est une initiative qui peut faire sourire. Dans l’Essonne, le proviseur d’un lycée vient d’installer dans son établissement une salle de sieste pour ses quelques dizaines d’enseignants. « Les professeurs sont des salariés comme les autres. Je suis intéressé par l’idée d’avoir du personnel reposé et efficace », explique dans les colonnes du Parisien Stéphane du Crest, proviseur du lycée Corot de Savigny-sur-Orge qui compte environ 4 000 élèves. Et d’ajouter : « Les professionnels du sommeil et des ressources humaines le recommandent. Vingt minutes de sieste, c’est deux heures de productivité en plus. J’ai lu un article racontant que cela existait chez IBM ».

« C’est agréable de pouvoir faire un break dans la journée »

Une aubaine pour les professeurs. « Cette salle répond à une vraie demande. Si nous avons un trou de plusieurs heures dans la journée, c’est agréable de pouvoir faire un break », raconte d’ailleurs l’un d’eux. Thierry Campenon, proviseur du lycée Doisneau à Corbeil-Essonnes salue lui aussi la mesure. « Je n’ai pas la place pour le faire. Ce n’est pas notre priorité, mais cela ouvre des pistes de réflexion », confie-t-il, en rappelant que les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail n’ont été créés dans les établissements scolaires qu’« il y a un an ».

Toutefois,  aujourd’hui, les entreprises et établissements offrant des salles de repos à leurs salariés font figure d’ovni en France. Alors pour ceux, professeurs ou non, qui n’auraient pas la chance de jouir d’un tel avantage sur leur lieu de travail, reste la solution des « bars à sieste » avec lits massants et lumières revigorantes. Le concept, né à Paris en 2011, fleurit désormais aux quatre coins du pays. Et la tendance n’est pas prête de s’inverser. En effet, près d’un Français sur cinq avoue somnoler au travail, généralement après la pause-déjeuner et plusieurs études scientifiques ont prouvé les bienfaits d’une sieste sur la productivité, la créativité, la concentration, la mémoire et l’humeur.

VOIR AUSSI

Une sieste pour ne rien oublier
Troubles du sommeil : 5 conseils pour bien dormir
Les 13 motifs de licenciement les plus courants
Comment lutter contre la somnolence au travail ?