C'est décidé, « j'arrête de râler » !

C'est décidé, « j'arrête de râler » !
C'est décidé, « j'arrête de râler » !
Pendant 21 jours consécutifs, Christine Lewicki a relevé un défi impossible : arrêter de râler. Dans son livre publié aux éditions Eyrolles, elle raconte comment elle a tourné le dos à ses frustrations pour mieux profiter de la vie et nous guide sur le chemin de la sérénité. Rencontre avec l’auteure.
A lire aussi
Pourquoi cette maman a décidé de ne jamais dire à sa fille qu'elle est belle
News essentielles
Pourquoi cette maman a décidé de ne jamais dire à sa...

Pourquoi on râle ?

« Il faut bien l'avouer, on râle toute la journée, autour de la machine à café, sur ses enfants, sur son patron… J’appelle ça un festin de râleries. On râle aussi parce que ça fait du bien. D’après une étude, 43 % des Français pensent que s’ils ne râlaient plus, ils deviendraient imbéciles. Pourtant râler ne contribue à rien de positif et le fait d’exprimer ses frustrations par des mots ne rend pas plus heureux.»

Le déclic

« Tout a commencé dans mon lit un soir. Je regardais le plafond en me demandant si j’avais passé une bonne journée. Comme d’habitude, j’avais l’impression d’avoir ramé, je me sentais exténuée…, il ne s’était pourtant rien passé de grave dans ma journée. C’est dommage de me dire que je ne serai heureuse qu’en vacances, certains week-ends…, bref très ponctuellement. Quel gâchis de sans cesse reporter son bonheur. Je passe mon temps à ruminer. Et si j’arrêtais de râler, est-ce que ça changerait quelque chose ? J’ai laissé traîner cette idée quelques semaines. Puis un jour, lors d’un dîner chez des amis, alors que nous critiquions les gens qui râlaient, j’ai eu le déclic. Maintenant je râlais sur ceux qui râlent. Incroyable, c’était le moment de commencer mon défi. »

Concrètement arrêter de râler c’est quoi ?

« Oser être différent, apprendre à envoyer la balle dans une autre direction, lâcher prise sur notre désir de tout contrôler… On passe notre temps à jongler. Forcément, dès que quelque chose interfère avec nos plans, ça nous met hors de nous. Il faut se dire qu’on ne peut pas tout contrôler. Arrêter de râler, c’est vivre dans le présent et demander clairement de l’aide. Vous savez quand on ronchonne en étendant le linge. En arrêtant de râler, on ne se focalise plus sur nos frustrations et on utilise les mots pour célébrer la vie. »

Le défi

« Je me suis dit, je vais passer 21 jours consécutifs sans râler à l’aide d’un bracelet que je changerai de poignet à chaque fois que je me surprends à râler. Chaque changement de poignet remettant les compteurs à zéro. 21 jours c’est globalement le temps nécessaire pour changer une habitude. J’ai ouvert un blog où je postais quotidiennement une vidéo où je dressais le bilan de ma journée. Je pensais franchement que mon seul public serait ma famille et mes amis. Mais au bout de 5 jours, j’ai reçu un coup de fil du journal La Croix puis de Psychologies magazine. Tout s’est enchaîné. Les blogueurs ont diffusé en masse le message. L’idée du livre est née de là. »

Une méthode en 4 étapes

« 1ère étape : Vous découvrez le livre et le blog. Vous trouvez l’idée intéressante et décidez de mettre un bracelet. Vous êtes super excité à l’idée de réaliser ce challenge mais en réalité vous n’imaginez pas à quel point vous râlez.
2ème étape : Le challenge a démarré et là le bracelet valse de poignet en poignet. Vous pensez ne jamais y arriver. C’est à ce moment-là que tout le monde a envie de baisser les bras. Oui, ne pas râler demande un véritable effort. Dans chaque râlerie, il y a une leçon à tirer et ce n’est pas grave de replonger. Dans le livre, je propose un journal et quelques exercices pour surmonter le défi.
3ème étape : Quelques jours sont passés sans émettre de paroles négatives. Désormais, vous savez ce que c’est d’arrêter de râler et les bienfaits ne se font pas attendre.
Dernière phase : Challenge réussi ! Vous ne vous rendez même plus compte que vous ne râlez plus. Toutes vos frustrations sont beaucoup moins actives. »

Une nouvelle vie

« Je suis beaucoup plus zen. Je me sens si sereine par rapport à ces gens qui ont ce feu intérieur de frustration. Mes enfants lavent leur linge tous seuls et ils préparent eux-mêmes leur lunch box. J’assume beaucoup plus ce qui m’arrive. J’ai repris mes cours de danse, j’ai réussi à écrire un livre. Je me suis rapprochée de mes enfants et surtout de ma fille avec qui les relations n’étaient pas toujours faciles. Cette expérience a changé ma vie et je suis sûre qu’elle est à la portée de tous. »

Pour voir le blog "J'arrête de râler", c'est par là !

VOIR AUSSI

Comment positiver et prendre la vie du bon côté ?
Chasser les pensées négatives
Relaxation
Le stress, comment le combattre ?