Maladies d’hiver : choisissez vos armes…

Maladies d’hiver : choisissez vos armes…
Maladies d’hiver : choisissez vos armes…

Banales et bénignes, les angines, rhumes et autres maladies très fréquentes en hiver ne nécessitent que quelques mesures thérapeutiques pour être enrayées. Mais en amont, des précautions élémentaires vous permettront d’éviter nez qui coule, toux et éternuements…

A lire aussi

Vous toussez ou éternuez ? Vous avez, au choix, la goutte au nez ou le nez bouché ? Vous ressentez un léger mal de gorge ? Aucun doute, vous êtes « enrhubée ». Rien d’étonnant à cela. Avec le retour du froid, votre organisme est moins résistant et vos défenses immunitaires moins performantes. Vous êtes donc plus vulnérables, et devenez la proie idéale des rhumes et autres infections hivernales. Mais bien qu’imprévisibles, ces dernières ne sont pas une fatalité. Certaines personnes ne sont que rarement atteintes, preuve qu’il est possible de traverser l’hiver sans passer par la case médecin… ou presque.  

Un régime ? Pas pour tout de suite…



« Il faut prendre en compte différents paramètres, explique le docteur Maurad Kheloufi, médecin généraliste. Premièrement, l’environnement : il est important de bien aérer les pièces et de ne pas les surchauffer. Il ne faut pas non plus trop se couvrir. Deuxièmement, les paramètres personnels qui impliquent de se laver régulièrement les mains. Cela peut paraître paradoxal mais beaucoup de rhumes se transmettent par le biais de poignées de mains. Il est d’ailleurs préférable de les éviter en période de propagation de la  maladie. » Si l’hygiène a donc une incidence sur la contraction des virus, il en est de même pour votre mode de vie. C’est pourquoi, il est notamment indispensable d’avoir une alimentation saine. Mangez équilibré, varié et suffisamment. Vous l’aurez compris, ce n’est vraiment pas le moment de faire un régime restrictif.

Bougez-vous !



On ne vous le répétera jamais assez : faites du sport ! En effet, pratiquer une activité physique régulière améliore la résistance aux virus de l’hiver. Inutile pour autant d’envisager une participation au prochain marathon si vous n’y êtes pas préparée. « Ce n’est pas la durée de l’effort qui compte mais sa fréquence », précise le Dr. Kheloufi. Aussi, pour les plus sédentaires, une petite demi-heure de marche quotidienne est amplement suffisante !

Enfin, sachez qu’une des façons les plus sûres de vous protéger est de veiller à ne pas affaiblir votre système immunitaire. Aussi, apprenez à gérer votre stress et, même si vous êtes surchargée de travail, dormez ! « Les personnes en manque de sommeil ont davantage de risques de contracter un rhume car leurs défenses sont affaiblies. »

Pensez à l’homéopathie…



Régulièrement critiquée en raison de son efficacité clinique jugée nulle, l’homéopathie est pourtant utilisée par 40 % de la population française. Cette médecine alternative à base de plantes, permettrait de combattre toutes les maladies organiques, sans avoir recours à des substances médicamenteuses. « L’homéopathie a une action préventive sur les maux d’hiver car elle stimule le système de défense, soutient le docteur Alain Horvilleur, homéopathe. Toutefois, il est essentiel, avant tout traitement, de renouer avec les besoins essentiels de l’organisme. Dès septembre, faites donc le plein de vitamines C en mangeant des fruits et des légumes frais et, tant que le soleil brille,  profitez-en afin d’aborder l’hiver reposé. »

Bien sûr, nous ne sommes pas égaux devant la maladie. Ce qui tombe plutôt bien car l’homéopathie repose sur l’individualité. « Chacun a un organisme propre auquel vient se greffer un terrain homéopathique caractérisé par les  antécédents familiaux et les infections passées. L’homéopathie individualise donc un remède en fonction de ces facteurs. » Ainsi, si certaines gélules telles l’Influenzinum ou la Thymuline sont généralement prescrites pour prévenir la grippe et stimuler le système de défense, votre homéopathe reste le seul  apte à vous proposer un traitement réellement sur mesure.

Marie-Laure Makouke

ALLER PLUS LOIN :

Grippe A : allo maman bobo !

Et si vous vous mettiez à l'aromathérapie ?

Les alicaments, des amis qui vous veulent du bien

Plus d'actu sur : Hibernation

Sommeil : toutes les astuces pour bien dormir
Detox, dodo et détente : le triple D pour être au top en 2012