Grossesse : le tabagisme passif nuit gravement au cerveau de bébé in utero

Grossesse : le tabagisme passif nuit gravement au cerveau de bébé in utero
Grossesse : le tabagisme passif nuit gravement au cerveau de bébé in utero
La cigarette est décidément très nocive et a des effets néfastes sur le fœtus que la maman fume ou soit exposée passivement aux vapeurs de nicotine. Une étude espagnole confirme des troubles physiologiques et moteurs chez les nourrissons qui absorbent la fumée de cigarette in utero.
A lire aussi
La grossesse transforme le cerveau des femmes sur le long terme
News essentielles
La grossesse transforme le cerveau des femmes sur le long...


Dans la revue Early Human Development, des chercheurs espagnols du Behavior Evaluation and Measurement Research Center confirment les redoutables répercussions de l’inhalation de nicotine in utero, que la mère fume ou ne subisse qu’un tabagisme passif. Or selon ces mêmes chercheurs, entre 11 et 30% des futures mères exposent leur enfant à la nicotine avant leur naissance. De quoi redoubler de vigilance en matière de prévention et multiplier les preuves scientifiques de la nocivité du tabagisme passif sur les bébés in utero.

En effet, 22% des enfants observés par les chercheurs espagnols avaient respiré de la nicotine avant leur naissance. Il y en avait également 6% exposés au tabagisme passif. Soit près de 30% des 282 nourrissons observés : « Les nouveau-nés exposés in utero à la nicotine, que ce soit de manière active ou passive, montrent des signes de troubles dans leur développement neurocomportemental ». Ils développent  des capacités sensorielles, motrices et physiologiques moins fortes et peuvent même souffrir de troubles de l’attention.

Laure Gamaury


Crédit photo : Pixland

VOIR AUSSI

Laisser pleurer bébé a des effets bénéfiques pour toute la famille
Objectif tabac : deux fois moins de fumeurs en 2025
Infertilité : tabac, alcool, stress ont une part de responsabilité
Mini-miss : Destiny, 4 ans et une cigarette au bec pour séduire le jury