Grossesse : pourquoi les pieds des femmes enceintes grandissent

Grossesse : pourquoi les pieds des femmes enceintes grandissent
Grossesse : pourquoi les pieds des femmes enceintes grandissent
Gagner une pointure pendant la grossesse est le lot de bien des femmes. Un rallongement du pied qui peut aller jusqu'à un centimètre et dont la cause serait hormonale.
A lire aussi


Attendre un enfant engendre d’importantes modifications corporelles, qui vont plus loin que le ventre rond : les pieds des futures mamans voient leur structure se modifier pour grandir, parfois jusqu’à un centimètre pour une première grossesse. Un professeur à l’Université de l’Iowa, Neil Segal, spécialiste en orthopédie, s’est penché sur la question. Pour une étude publiée ce mois-ci dans l’'« American Journal of Physical Medicine and Rehabilitation » , il a simplement mesuré les pieds des femmes durant le premier trimestre de la grossesse, puis une nouvelle fois cinq mois après la naissance de leur enfant. Les résultats sont sans appels : 60 à 70% des femmes ont des pieds différents, plus longs et plus larges.

Un changement hormonal

En cause de ce bouleversement corporel, l’action conjugué de deux hormones, la relaxine et l’œstrogène, qui provoquent un assouplissement des ligaments des pieds. La production de ces deux hormones est maximale 12 semaines après le début de la grossesse. Le pied, alors plus malléable, s’adapte au changement du centre de gravité de la femme enceinte, qui s’avance au fur et à mesure que son ventre grossit. Il ne pousse pas, mais s’aplatit de 2 à 10 mm.

Ces modifications s’arrêtent après la naissance de l’enfant, mais sont irréversibles d’après Neil Segal. Car si certains détails reviennent à la normale en quelques semaines, comme les changements musculo-squelettiques au niveau des poignets ou de la colonne vertébrale, le médecin a constaté que les pieds sont toujours plus grands après l’accouchement. Neil Segal a déclaré vouloir poursuivre ses recherches, expliquant que la mise en avant de ce phénomène pourrait expliquer pourquoi les femmes sont plus enclines que les hommes à être touchées par des fasciites plantaires, l’arthrite du genou et de la hanche et autres douleurs lombaires.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Grossesse : quand la libido des femmes atteint des sommets
Grossesse : comment échapper aux discriminations au travail 
Le lexique de la grossesse 2.0