Hygiène en cuisine : comment éviter l'intoxication alimentaire ?

Hygiène en cuisine : comment éviter l'intoxication alimentaire ?
Hygiène en cuisine : comment éviter l'intoxication alimentaire ?
En manquant de rigueur sur l'hygiène de notre cuisine, nos mauvaises habitudes font de cette pièce un nid de bactérie qui peut s'avérer dangereux pour la santé humaine, en provoquant des intoxications alimentaires. Pourtant, en respectant certaines règles basiques, on peut facilement écarter tout risque.
A lire aussi


Cette semaine était organisée en Angleterre la « Food Safety Week », une campagne qui vise à sensibiliser sur l'hygiène alimentaire, pour éviter tout risque d'intoxication. Car il semblerait que nos voisins n’aient pas de bonnes pratiques : un sondage réalisé par les soins de la Food Standards Agency démontre que 80% des interrogés ont au moins une mauvaise habitude. Cette écrasante majorité confesse ne pas se laver les mains avant de cuisiner (21%) ou ramasser de la nourriture tombée par terre (29%).

Cracras les Anglais ? Nos habitudes ne sont peut-être pas bien mieux ! Histoire d’éliminer tout risque d’intoxication alimentaire, retour sur les bonnes pratiques à avoir dans la cuisine avant, après et pendant la préparation de vos bons petits plats.  

Lavez mains, torchons, ustensiles...

- Vos mains : pensez-vous vraiment que ce soit une bonne idée de ne pas vous laver les mains, après avoir tenu la barre chaude et grasse du métro à l’heure de pointe ? Non, évidemment : lavez-les soigneusement au savon et à l’eau chaude avant de préparer quoi que ce soit, et relavez-les après avoir touché la poubelle ou caressé votre chien. Avis aux foodistas qui cuisinent en téléphonant : n’oubliez pas que votre téléphone compte parmi les objets les plus sales de votre quotidien !

- Votre frigo : il ne fait malheureusement pas assez froid pour que les bactéries de votre frigo soient détruites. Pour éviter tout risque, nettoyez-le régulièrement et désinfectez-le une fois par an avec un produit antibactérien.  

- Vos torchons et serviettes : à ne pas les mélanger, comme le dit si bien le proverbe ! Gardez les serviettes pour vos mains et les torchons pour votre vaisselle. De la même manière, triez vos éponges et consacrez-en une à la vaisselle et l’autre au ménage. Et, évidemment, pensez à laver régulièrement vos torchons et à changer vos éponges, ces petits viviers de microbes.

- Votre planche à découper : ne faites pas l’impasse dessus, et lavez-la impérativement avant et après toute utilisation. Astuce : plongez la dans de l’eau portée à ébullition avec du liquide vaisselle.

Entretenez votre frigo

- Dates de péremption : 35% des sondés concèdent ne pas regarder la date de péremption et juger la fraîcheur d’un produit à son odeur et à son aspect. S’il est vrai que manger un yaourt 24 heures après sa date limite de consommation a peu de chance de vous être fatal, n’oubliez pas que ces dates sont basées sur des tests scientifiques et servent tout de même à quelque chose !

- Température : assurez-vous que la température est en dessous de 5°C grâce à un thermomètre. Grâce à une bonne température, vous pouvez prévenir la formation de germes dangereux.

- Rangement : ne surchargez votre frigo pour laisser l’air circuler et garder ainsi la température optimale.

- Restes : inconditionnels des Tupperware, attention à ne pas les garder trop longtemps. À titre d’exemple, des pommes de terre se conservent 24 heures une fois cuites et froides.

Mesures d'hygiène en cuisinant

- Hygiène : travaillez sur une surface propre, avec des ustensiles propres et les mains propres. Ça peut sembler anodin, mais c’est pourtant primordial.

- Aliments : lavez-les un à un, précautionneusement. Pensez aux fruits et légumes bien-sûr, mais également à certains emballages, comme les boites de conserve, qui ont surement du parcourir un long chemin, rempli de bactéries avant d’arriver dans votre cuisine. Pareil pour les canettes, que vous vous apprêtez à porter à votre bouche

Cuisson : pas de panique cependant. Grâce à la cuisson, vous pouvez éliminer une bonne partie des microbes. En cuisant jusqu’à être chaud-fumant au milieu, les bactéries potentielles n’ont aucune chance de survie.


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Téléphone, sac à main, serviette : le top 10 des objets sales de notre quotidien
Le sac à main plus sale que des toilettes : comment le nettoyer ?
Fast-food : l'eau des glaçons est plus sale que celle des toilettes
Hygiène : un Français sur cinq se passe de la douche quotidienne