Surpoids : les boissons light aussi néfastes que les sodas sucrés ?

Surpoids : les boissons light  aussi néfastes que les sodas sucrés ?
Surpoids : les boissons light aussi néfastes que les sodas sucrés ?
Les boissons et sodas « light » censés limiter la prise de poids seraient aussi mauvais pour notre santé que leur version sucrée. Une scientifique américaine alerte sur la dangerosité des sucres artificiels utilisés dans ces boissons dites allégées, qui peuvent engendrer prise de poids, diabète et problème cardiaques.
A lire aussi
Les boissons light favorisent le diabète de type 2 chez les femmes
maladies
Les boissons light favorisent le diabète de type 2 chez...


Les édulcorants utilisés dans les boissons light pour empêcher la prise de poids pourraient être aussi néfastes pour notre santé que les sodas les plus sucrés, selon un rapport du professeur Susan Swithers de l’Université américaine de Purdue (Indiana). Certaines boissons contenant des édulcorants (ou sucres artificiels) pourraient être à l’origine de phénomène de prise de poids, de diabète et de pathologies du cœur chez les consommateurs.

Prise de poids et pathologies cardiaques
Les adeptes de ces boissons allégées sont bien souvent persuadés que celles-ci sont bonnes pour leur santé. « Alors que le sens commun indique que les sodas light ne peuvent pas être aussi mauvais que les sodas normaux, ici l’on voit que le sens commun peut se tromper », affirme la scientifique dans un article paru dans le Daily Mail. Elle explique ainsi que la consommation de boissons faibles en calories engage le sujet à s’autoriser davantage de grignotages de produits gras et sucrés. En outre ces édulcorants artificiels tromperaient notre cerveau et nous empêcheraient de ressentir la satiété, nous encourageant à manger plus. Selon le professeur Swithers, ces boissons light ont aussi le défaut de doubler les risques de développer un syndrome métabolique, un ensemble de symptômes qui favorisent les crises cardiaques.

En France, les sodas light sont taxés
« Les messages de santé publique visant à limiter les apports en sucres doivent être étendus à tous les édulcorants et sucres artificiels », avertit S. Swithers. Un signal d’alarme qui est loin d’être relayé par l’ensemble des diététiciens et chercheurs, qui continuent pour la plupart à recommander les sodas light à leurs patients en surpoids ou en période de régime amaigrissant.
Les sodas sont de plus en plus visés par les politiques de santé publique à cause de leur teneur en sucre. En France la taxe sur les sodas mise en place en 2011 n’a pas épargné les boissons light avec édulcorants. A New York, la consommation de sodas est désormais encadrée, la taille maximale des gobelets a été limitée à 470 ml, un demi-litre tout de même, qui reste le format standard.

VOIR AUSSI
La pâtisserie, "bonne" solution contre la dépression ?
Fraises, saumon, riz : ces aliments dangereux qu'il faudrait bannir de nos assiettes
Aliments brûle-graisse : manger pour mincir