Pharmacie en ligne : comment repérer les arnaques de vente de médicaments ?

Pharmacie en ligne : comment repérer les arnaques de vente de médicaments ?
Pharmacie en ligne : comment repérer les arnaques de vente de médicaments ?
Selon Le Parisien, le Conseil national de l'ordre des pharmaciens vient de déposer plainte contre onze sites illégaux de vente de médicaments en ligne. Ces derniers commercialisent pour la plupart des médicaments contrefaits, susceptibles d'être dangereux pour la santé. Face à la pléthore de sites pharmaceutiques qui fleurissent sur Internet, comment repérer les arnaques ? Trois indices qui ne trompent pas.
A lire aussi
Médicaments en ligne : huit Français sur dix ont peur d'acheter des contrefaçons
maladies
Médicaments en ligne : huit Français sur dix ont peur...


Depuis le 12 juillet dernier, se déplacer jusqu'à la pharmacie n'est plus nécessaire pour acheter des médicaments : il est désormais possible de les commander en toute légalité de chez soi, devant son ordinateur.
Mais, depuis l'entrée en vigueur de l'arrêté encadrant la vente de médicaments sur Internet, de nombreux sites Internet n'ayant pas reçu d'autorisation de vente en ligne de produits pharmaceutiques ont fait leur apparition. Illégaux, ces derniers bernent le consommateur en leur laissant croire que de vraies pharmacies se chargent de la vente, les officines étant les seules autorisées au commerce de médicaments en ligne. Derrière des noms comme Pharmaciesarreguemine.com, Pharmacie-allain.com, Pharmacie-trappes.com ou encore Anciennepharmacie.com, se cachent en réalité des commerces illicites de vente de médicaments. Le Conseil national de l'ordre des pharmaciens vient de porter plainte contre onze d'entre eux. Car derrière la fraude et la vente illégale se cache un business florissant de vente de médicaments contrefaits. D'après Alain Delgutte, président de la section A (titulaires d'officines) du conseil central de l'ordre interrogé par Le Parisien, « près des deux tiers des médicaments vendus en dehors des sites légaux sont des contrefaçons ».

Comment reconnaître les sites contrefaits ?

Mais comment réussir à discerner les sites des vraies officines sur Internet des offres illégales ? Alain Delgutte, rappelle que les prix pratiqués par ces faux sites, particulièrement bas, doivent mettre la puce à l'oreille. Alors qu'une pilule générique de Viagra coûte environ 15 euros dans une pharmacie, les sites illégaux la vendent en moyenne dix fois moins cher. Une fausse e-officine la propose même à 0,73 euros.
Autre signe qui ne trompe pas : la surreprésentation des stimulants sexuels et autre médicament contre les troubles érectiles. Chacun de ces sites illégaux met en valeur sur sa page d'accueil la vente de Viagra et de Cialis, ainsi que leurs génériques. Or, rappelle Francetvinfo, ces deux médicaments comptent parmi les plus contrefaits. En 2008, 410 000 pilules de Viagra et de Cialis avaient été saisies dans le port du Havre. Les fausses e-officines commercialisent aussi un médicament pour maigrir, le Sibutril. Celui-ci a été retiré de la vente en France en 2010, soupçonné d'être à l'origine d'effets secondaires graves et d'avoir causé plusieurs décès.
Enfin, avant tout achat de médicaments sur Internet, pensez à vérifier les informations légales du site sur lequel vous naviguez. Un autre bon réflexe est de consulter la liste des officines autorisées, diffusée sur le site du ministère de la Santé. Le site du Conseil de l'ordre des pharmaciens a quant à lui publié les règles que doit respecter un site de commerce de médicaments. Si l'une d'elles n'est pas respectée, c'est très probablement que le site que vous consultez n'est pas autorisé.