Le fossé masturbatoire se réduit (et c'est une bonne nouvelle)