Dieux du Stade 2014 : un aperçu du calendrier sexy - photos

Dieux du Stade 2014 : un aperçu du calendrier sexy - photos
Dieux du Stade 2014 : un aperçu du calendrier sexy - photos
Dans cette photo : Nikola Karabatic
Coup de chaud sur notre week-end : la cuvée 2014 du calendrier des Dieux du Stade est enfin disponible en librairie. Sous l'objectif du photographe Fred Goudron, les athlètes du Stade Français, mais aussi le handballeur Nikola Karabatic et le footballeur Olivier Giroud ont cette année accepté de poser dénudés pour le calendrier, qui renoue avec l'esthétique des premières éditions. Découvrez les premières images osées de vos athlètes masculins préférés.
A lire aussi


Avis aux amatrices ! Chaque année depuis 2001, les rugbymen du Stade Français tombent le maillot et posent dénudés, tous muscles dehors, pour le calendrier des Dieux du Stade. Et l’édition 2014 ne fait pas exception. Disponible en librairie depuis ce jeudi, le nouveau calendrier rend une fois de plus hommage au corps masculin - et musculeux - de ses athlètes.

Les rugbymen Djibril Camara, Hugo Bonneval, Jérôme Porical ou encore Alexandre Flanquart ont accepté de poser nus devant l’objectif du photographe Fred Goudron. Ils ont été rejoints cette année par d’autres sportifs d’exception : les footballeurs Olivier Giroud, Yohan Cabaye et Rio Mavuba, le boxeur Alexis Vastine ou encore la star du handball Nikola Karabatic.


Exit cette fois-ci les mises en scène originales et les thèmes polémiques, comme celui de l’esclavage en 2012. Le photographe Fred Goudron, déjà aux commandes de l’édition 2006  du calendrier, a décidé pour ce nouveau cru de revenir aux fondamentaux, en proposant des photos des sportifs en tenue d’Adam, sans posture alambiquée ni décor particulier. Il explique : « On a voulu donner un aspect très masculin, mettre l’accent sur la personne [] Il y a un véritable échange. Les sportifs regardent la caméra. Cela a nécessité dix jours de shooting. Ce n’était pas toujours simple car ce n’est pas leur métier. Il n’y a rien de naturel à s’exposer nu. »

Le résultat est pourtant à la hauteur des années précédentes. Le calendrier 2014 propose quarante clichés soignés, en noir et blanc et en sépia doré ou bleuté, et qui redonnent toute sa dimension au mot « stade », puisque les clichés ont été réalisés dans la nouvelle arène du club, le stade Jean-Bouin.

Le calendrier des Dieux du Stade 2014 (Éd. Robert Laffont) est disponible sur le site officiel du club, dans la boutique MotorVillage des Champs-Élysées et en librairie.


Découvrez le making-of du calendrier des Dieux du Stade 2014 :



VOIR AUSSI

Masculin/Masculin au musée d'Orsay : l'expo qui dénude les hommes
Benefit : la pub qui montre des hommes nus pour vendre du mascara - vidéo
Sexo : faut-il épiler le sexe des hommes ?
Pourquoi les hommes sous-estiment-ils la taille de leur sexe ?