Pourim 2014 : origine et traditions de la fête juive

Pourim 2014 : origine et traditions de la fête juive
Pourim 2014 : origine et traditions de la fête juive
La fête de Pourim, qui sera célébrée le dimanche 16 mars 2014, commémore le sauvetage du peuple Juif de ce qui aurait pu être l'un des premiers génocides en Perse. En mémoire du courage et du jeûne spirituel de la reine Esther qui obtint du roi l'annulation du massacre organisé par le cruel Haman, une journée de jeûne sera observée le jeudi 13 mars.
A lire aussi
Hanouka 2016 : dates, traditions et signification de la fête juive de décembre
fete
Hanouka 2016 : dates, traditions et signification de la...

Origines de la fête de Pourim

Le fête de Pourim n'est pas la plus populaire des célébrations juives, ellle est pourtant remarquable dans la mesure où elle commémore le danger d'un génocide, empêche par une série de faits, apparemment hasardeux, mais qui mis bout à bout révèlent en fait l'action de Dieu à travers l'enchaînement des actions des hommes. C'est pourquoi cet épisode s'appelle Pourim, qui signifie « hasard » : la fête des hasards célèbre en réalité l'oeuvre de Dieu, un miracle qui ressemble à une série d'apparentes coïncidences. Cette histoire est racontée dans la « Méguila », autrement dit le Livre d'Esther dans la Torah. Cette reine choisie par le roi Assuérus pour remplacer la reine Vashti ne révéla pas qu'elle était juive, mais sa judéïté lui permit finalement de sauver son peuple en Perse.
>> Pourim 2014 : dates du jeûne et de la fête juive <<

Mordékhaï et Haman

L'un de ses parents, Mordekhaï, juif également, se retrouve un jour en connaissance d'un complot visant à assassiner le roi, et il parvient à déjouer cet attentat, ce qui lui vaut d'être inscrit dans les annales du royaume. Plus tard, le même Morékhaï refuse de se prosterner au passage du haut-conseiller du roi, Haman, un Juif n'acceptant de se prosterner que devant Dieu. Vexé, Haman exigea du roi la condamnation de Morékhaï, et celle de tous les juifs du royaume. Haman, par provocation, utilisa un jeu de hasard, une sorte de loterie pour choisir le jour où les Juifs du pays seraient exterminés, un pied de nez à la croyance juive selon laquelle Dieu ne laisse rien au hasard.
>> Fêtes juives : calendrier 2014 des dates importantes (Hanouka, Pessah, Pourim…)<<

L'histoire d'Esther

Avertie par son oncle, Esther est sommée d'aller implorer le Roi de renoncer au décret d'extermination des Juifs. Très inquiète quant à la réaction du Roi, Esther demanda à son peuple d'observer comme elle un jeûne de trois jours pour se préparer spirituellement. Elle sollicita le Roi qui accepta de gracier Mordékhaï en reconnaissance de son action pour déjouer l'attentat qui le visait, et qui renonça au décret d'Haman, qu'il condamna à la pendaison. Ce retournement de situation constitue le signe de la main de Dieu pour les Juifs.

Un carnaval joyeux

Lors de cette journée, les Juifs ont coutume de se déguiser, de manger et de boire abondamment lors d'un banquet. Il s'agit de fêter le corps qui a échappé à la destruction, de célébrer la tombée des masques dans l'histoire d'Esther. Les croyants sont aussi censés faire un don à au mois deux personnes pauvres dans la journée. Une lecture du rouleau d'Esther dans la Torah a lieu la veille de Pourim et le matin.