Nicolas Bedos, Frédéric Mitterrand et leur "bonne blague" pédophile - vidéo

Nicolas Bedos, Frédéric Mitterrand et leur "bonne blague" pédophile - vidéo
Nicolas Bedos, Frédéric Mitterrand et leur "bonne blague" pédophile - vidéo
Dans cette photo : Nicolas Bedos
Interviewés au Salon du livre, Frédéric Mitterrand et Nicolas Bedos se sont illustrés grâce à une conversation badine et pleine de fins sous-entendus sur l'adoption d’enfants coréens…
A lire aussi


Interviewés le 25 mars au Salon du livre par La Nouvelle Édition de Canal+, Frédéric Mitterrand et Nicolas Bedos se sont fendu d’un petite blague sur la pédophilie. La scène : alors qu’un journaliste souhaitait l’interroger, Frédéric Mitterrand a commencé par attraper Nicolas Bedos pour l’amener devant la caméra : « On est ensemble parce qu’on s’est marié cet après-midi », a expliqué l’ex-ministre de la Culture, avant d’enchaîner : « On y a beaucoup pensé… On a un petit appartement… On a adopté deux petits Coréens… Enfin c’est très bien », tandis que Nicolas Bedos opinait du chef. Ce dernier a fini par déclarer : « Enfin c’est moi qui les élève parce que je trouve ça plus… safe ». « Oui oui oui, il a un peu peur parce qu’ils grandissent », a renchéri Frédéric Mitterrand (éclats de rires satisfaits du duo). « Il est jaloux vous savez ».

La pédophilie, c’est lol.



Pour rappel, en 2009, Frédéric Mitterrand était accusé de faire l’apologie du tourisme sexuel et taxé de « pédophilie » notamment par Marine Le Pen, après la publication de son livre La mauvaise vie dans lequel il évoque entre autres ses rencontres avec des « garçons » en Thaïlande.

>> Frédéric Mitterrand sur Hollande, le "Casanova" : "Il les nique toutes" <<

>> Nicolas Bedos et sa merguez à Dieudonné : brillant ou obscène ? <<

Dans l'actu