Pascal Soetens : le "Grand Frère" bientôt au théâtre ?

Pascal Soetens : le "Grand Frère" bientôt au théâtre ?
Pascal Soetens : le "Grand Frère" bientôt au théâtre ?
Educateur le jour et comédien à la nuit tombée ? L’ex Grand Frère de TF1, Pascal Soetens pourrait bien vous surprendre. Dans une récente interview, il révèle ainsi être prêt à monter sur les planches.
A lire aussi


Devenu célèbre grâce à l’émission Pascal le Grand Frère, diffusée sur TF1 entre 2006 et 2012, l’éducateur sportif Pascal Soetens a réussi à rebondir sur NRJ12 grâce au programme SOS Ma famille a besoin d’aide. Visage familier du petit écran, c’est pourtant ailleurs qu’il se voit bien poursuivre sa carrière. A l’instar de Stéphane Plaza avant lui- qui connaît un joli succès avec sa pièce A gauche en sortant de l’ascenseur- Pascal Soetens pourrait donc bien monter sur les planches très bientôt. Interrogé par Public.fr, il confie : « J’y songe depuis trois ans, je prends des cours. Une comédienne, qui avait fait une parodie du Grand Frère chez Ruquier, m’a proposé de jouer dans une pièce ».

Mais ce n’est pas le seul gros projet de l’ancien éducateur star de TF1. « Je compte ouvrir en septembre ma salle de sports 100% coaching dans l’Oise. Un concept unique, c’est un rêve de gosse », confie ainsi Pascal Soetens. Chassez le naturel, il revient au galop !

« C’est facile de sombrer »

Si aujourd’hui le grand frère est en mesure de réaliser ses rêves, sa vie n’a pas toujours été facile. Comme les adolescents qu’il a pris sous son aile pour les besoins de TF1 et NRJ12, Pascal Soetens aurait pu mal tourner. Il raconte ainsi à Public.fr :

« J’ai grandi dans un quartier d’ouvriers ou? il se passait des choses horribles : viols, meurtres, trafics de drogue... Je suis la preuve vivante que l’on peut en sortir avec de la volonté?. C’est facile de sombrer. Petit, je fréquentais les vrais “grands frères” du quartier. Ceux qui nous protégeaient des bagarres, qui prenaient soin de nous. Aujourd’hui, ces “grands frères” utilisent des gamins pour faire le guet en échange d’un billet pendant qu’ils vendent de la drogue. Le respect des adultes, de la police, ça n’existe plus. Les jeunes ont pris le pouvoir ».