« Face à la crise » : les Français ont aimé l'analyse Sarkozy

« Face à la crise » : les Français ont aimé l'analyse Sarkozy
« Face à la crise » : les Français ont aimé l'analyse Sarkozy
Dans cette photo : Nicolas Sarkozy
Selon un sondage OpinionWay pour le Figaro, 55% des Français ont jugé le président Nicolas Sarkozy convaincant dans l'émission « Face à la crise » de jeudi dernier.
A lire aussi
Francis Dupuis-Déri, le chercheur qui démonte la "crise de la masculinité"
News essentielles
Francis Dupuis-Déri, le chercheur qui démonte la "crise...


Jeudi dernier, lors de l’émission « Face à la crise », 55% des Français ont jugé le président Nicolas Sarkozy « convaincant ». C’est le résultat d’un sondage OpinionWay pour le Figaro réalisé les 28 et 29 octobre dernier. Un pourcentage en hausse de 19% par rapport à sa dernière intervention télévisée du 11 février 2011, au cours de laquelle il avait évoqué les révolutions arabes et annoncé le départ de Michèle Alliot-Marie. Les propos du président de la République sur la crise de l’euro et l’intérêt de soutenir la Grèce ont en effet été jugés largement convaincants. Ainsi, c’est quand Nicolas Sarkozy a évoqué le travail du couple franco-allemand qu’il a été jugé le plus convaincant.

Les autres chiffres de cette enquête sont aussi satisfaisants pour l'Élysée puisque 60% des sondés ont été convaincus par le chef de l'État quand il a défendu la réforme des retraites. Ce qui signifie que l’opinion a changé depuis les nombreuses grèves qui avaient eu lieu contre la retraite à 60 ans. « Le président a réussi à prendre un peu de hauteur par rapport au jeu politique, grâce à la crise et au sommet européen, ce qui lui a réussi » analyse le directeur général adjoint d’OpinionWay. « Mais ce n’est pas une garantie de rebond pour sa cote de popularité. Ni une garantie pour la campagne qui s’annonce… » a-t-il poursuivi.

Le discours du chef de l’Etat sur les « affaires », notamment les soupçons de financements illégaux de la campagne d’Edouard Balladur, a laissé les Français plus sceptiques (ils sont 62% des sondés dans ce cas). Même mauvais score quand le président a évoqué la possibilité de vouloir briguer un second mandat : 52% des Français interrogés l’ont ainsi trouvé peu convaincant. « Le président a été bon pédagogue sur la crise. Mais il est plus clivant quand il propose des solutions (réindustrialisation de la France, lutte contre les déficits) ou quand il revient à la politique politicienne » analyse d’ailleurs Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d’OpinionWay.

Rappelons que jeudi soir dernier, 12 millions de téléspectateurs avaient suivi en direct l’émission « Face à la crise ».

Alexandre Roux

(Source : lefigaro.fr)

VOIR AUSSI

Nicolas Sarkozy se place en président protecteur
Crise : Nicolas Sarkozy ce soir sur TF1 et France 2
Le pessimisme des Français face à la crise
Trois Français sur quatre trouvent les politiques « plutôt corrompus »