Sakineh, libérée quelques heures pour une émission de télé

Sakineh, libérée quelques heures pour une émission de télé
Sakineh, libérée quelques heures pour une émission de télé
Des photos de Sakineh Mohammadi Ashtiani chez elle aux côtés de son frère ont induit en erreur les médias. L’iranienne condamnée à mort n’est sortie que quelques heures de sa prison pour une émission de télévision.
A lire aussi
La télé iranienne censure un match parce que l'arbitre est une femme
News essentielles
La télé iranienne censure un match parce que l'arbitre...

Sakineh, en prison depuis 4 ans, est apparue soudain libre jeudi, prise en photo aux côtés de son frère. Diffusées sans légende ni explications par les médias iraniens, les clichés ont fait croire à la libération de l’Iranienne condamnée à mort par lapidation pour adultère. L’explication n’est survenue que ce matin : Sakineh et son frère ont été sortis de prison pour les besoins d’une reconstitution du crime du meurtre de son mari, filmée par la chaîne locale Press TV.
En 2006, cette mère de deux enfants a été condamnée à dix ans de prison pour complicité dans l’assassinat de son mari et à la peine de mort par lapidation pour adultère. Selon ses avocats, Sakineh Mohammadi Ashtiani aurait été forcée d’avouer le meurtre et se serait ensuite rétractée. La reconstitution, qui doit être diffusée ce soir sur Press TV devrait ressembler à une campagne univoque pour dénoncer sa culpabilité.

VOIR AUSSI

Sakineh : une bonne chance d’être épargnée

Sakineh est toujours vivante !

Affaire Sakineh : «La justice iranienne est une justice du tiers-monde»